Ultimate magazine theme for WordPress.

Après 5 ans de détention préventive…la bande à Saer Faye jugée

0

La chambre criminelle de Dakar a renvoyé l’affaire Saer Faye et ses compères présumés au 14 février prochain. Impliqués dans la bataille rangée qui avait opposé les populations du quartier « Boutique Tigo » de Keur Mbaye Fall à une bande d’agresseurs, les accusés ont été attraits hier lundi, à la barre pour « association de malfaiteurs, dommage à la propriété mobilière d’autrui, vol en réunion commis la nuit avec usage d’armes et violences ayant entraîné des incapacités temporaires de travail de 45 et 21 jours ».

D’après « Rewmi Quotidien », repris par pressafrik, suite au « lynchage à mort » d’un des leurs du nom de Pape Malick Dieng, Saer Faye, Abdou Ndiaye, Ferdinand Sow, Omar Diakhoumpa et Abdoulaye Diène auraient tenté de se venger en s’attaquant aux populations du quartier « Boutique Tigo » de Keur Mbaye Fall. Celles-ci subissaient des vols de jour comme de nuit. Armés jusqu’aux dents, les malfaiteurs présumés avaient fait plusieurs victimes courant septembre 2016, avant de tomber un à un dans les filets des éléments de la brigade de la zone franche industrielle de Mbao.

Le boutiquier Abdourahmane Dia qui dit être victime des agissements de la bande qui s’activait également dans le trafic de chanvre indien, a perdu des cartes de crédit d’une valeur de 260.000 francs et la somme de 330.000 francs. Pire, son doigt a été cassé avec une brique. Tabassé et délesté de son portable, le délégué du quartier, Raymond Sarr dit Moundor s’était retrouvé avec une incapacité temporaire de travail de 21 jours. La conseillère municipale, Aminata Dia a confié que sa maison a été ciblée par les assaillants, qui ont tapé sa porte à coups de machette. Dans leur furie dévastatrice, ces derniers avaient également caillassé la voiture du nommé Babacar Diop. Quant à Ndèye Faye, elle a perdu son portable et sa pochette.

Des accusations balayées par Saer Faye, seul Abdou Ndiaye a reconnu avoir orchestré l’agression de Raymond Sarr. Inculpés, les accusés ont été présentés hier lundi au juge de la chambre criminelle de Dakar, après cinq années de détention préventive. L’affaire sera vidée le 14 février prochain.

laissez un commentaire