Ultimate magazine theme for WordPress.

Barthélemy Dias pris dans son propre piège…se perd dans la rue

1

Il l’a annoncé, il l’a fait. Barthélemy Dias a entamé ses promenades dans les rues de Dakar, hier mercredi, dans le cadre des visites de proximité qu’il organise avec ses partisans et les membres de la coalition Yewwi Askan Wi. Mais son « Dox Mbokk » a tourné court. Il a été arrêté par la Police avant d’être relaxé. Le candidat à la mairie de Dakar était bien seul dans sa marche d’hier. Dias-est tombé dans son propre piège. Après le spectacle du 10 novembre, il voulait encore rouler Macky Sall et son régime dans la farine. Malheureusement, les sénégalais n’ont pas répondu présent. Et Barth donne, ainsi, une mauvaise image de l’opposition.

La visite de proximité de Barthélemy Dias a fait le chou gras d’une certaine presse. L’édile de Mermoz Sacré Cœur lui-même, sur sa page Facebook, en avait fait l’annonce. « La coalition Yewwi Askan Wi avec Barthélemy Dias au Plateau et à la Médina », lit-on sur le réseau social. Et beaucoup de confrères qui avaient repris cette information, avaient annoncé que Khalifa Sall et Ousmane Sonko seraient au côte du candidat de leur coalition pour la mairie de Dakar. Mais que nenni ! Barth était bien seul dans son premier « combat » pour la capitale sénégalaise. Même ces partisans ont répondu timidement à l’appel.

Après les évènements du 10 novembre, Barthélemy Dias aurait dû faire feu et flamme ce mercredi. Mais le candidat de Yewwi Askan Wi était privé de ses meilleurs compagnons de guerre. Les leaders du parti des Patriotes du Sénégal pour le Travail, l’Ethique et la Fraternité (Pastef) et celui de Taxawu Senegaal n’était de la partie pour cette première sortie de Barthélemy Dias, comme annoncé par une partie de la presse. Sur le terrain, on voyait un Barthélemy Dias, seul, courir comme un poulet qui s’est échappé de la basse-cour. Une image qui rappelle le sprint de Sonko.

Mais ces images montrent ce que tout le monde sait. Depuis les douloureux événements du mois de mars, les sénégalais ont tourné le dos aux hommes politiques qui les prennent pour des chairs à canon. Désormais les politiques devront régler leurs problèmes tout seul. Le message envoyé ces derniers jours est plus que clair. Et l’opposition le payera à ses frais. Leur seule arme réside dans la rue et sans soutien, rien n’y personne ne pourra les empêchera de sombrer.

Cette petite course de Barthélemy Dias est une preuve que l’opposition est à l’agonie. Le Président Macky Sall semble avoir réussi son coup. Le chef de l’Etat a battu ses adversaires dans la rue. Ousmane Sonko se transforme en athlète et Barthélemy Dias, un lutteur dans les rues de Dakar. En défiant les autorités, ils ont perdu toute légitimité aux yeux des sénégalais. Leur amour pour l’insurrection les mène vers les abîmes.

Barthélemy Dias se perd dans ses stratégies politiques. En voulant se refaire une santé politique, il s’enfonce davantage vers le fonds. Même si Macky Sall participe à faire la publicité du maire de Mermoz Sacré-Cœur, il n’en demeure pas moins que l’opposition ne brille plus. Désormais l’insurrection s’est transformée en course de vitesse entre opposants et forces de défense et de sécurité.

Aliou Niakaar Ngom pour Xibaaru

Afficher les commentaires (1)