Belgique : Les Sénégalais du Benelux créent leur coopérative d’habitat

Après la France, les sénégalais vivant en Belgique, aux Pays Bas et au Luxembourg ont mis en place leur coopérative d’habitat ce samedi 23 novembre 2019 à Bruxelles. Initiée par Mme Habsa Guissé, présidente de la coopérative et d’autres acteurs engagés pour la cause, cette coopérative d’habitat commune pour les Sénégalais du Benelux vient répondre à un besoin longtemps exprimé par les compatriotes de ces trois pays, souvent « oubliés ». Outre le vice-président Sidy Sambou, l’assemblée générale a vu la présence de Madame Dado Mbodji, représentante de SEM Amadou Diop, Ambassadeur du Sénégal en Belgique et au Luxembourg, de Mamadou Guissé, Ingénieur, leader d’opinion à Hann Bel Air et de Mme Absatou Kane Diop, Directrice du Groupe de presse Sunudiaspora Magazine. Le groupe Socar a accompagné l’initiative louable de la communauté sénégalaise du Benelux.

Vu l’importance cruciale accordée au logement par les sénégalais de l’extérieur, les sénégalais du Benelux se sont fortement mobilisés lors de l’assemblée générale de leur coopérative d’habitat, samedi dernier à l’Horloge du Sud à Bruxelles.

Cette rencontre a été l’occasion d’instaurer un échange fructueux sur l’objectif de la coopérative qui est de travailler à aider les compatriotes, sans distinction aucune, à accéder à un terrain à usage d’habitation sécurisé et un coût accessible pour eux. Pour être membre, en plus du droit d’adhésion fixé à 20 euros, le requérant se doit de présenter une carte consulaire ou une pièce d’identité et prouver qu’il est bien résident dans la circonscription du Benelux. Prenant la parole, la représentante de l’Ambassade a exprimé les encouragements de SEM Amadou Diop pour cette utile initiative destinée aux sénégalais. En effet, l’accès au logement constitue un réel intérêt pour la diaspora de tous les pays.

Intervenant les initiateurs ont insisté sur l’aspect associatif de la coopérative qui travaille à regrouper l’ensemble des compatriotes intéressés par la question sans distinction politique, ethnique, raciale ou religieux.

Quant aux participants, ils ont soulevé plusieurs préoccupations relatives à la politisation de la coopérative, aux terrains accordés par l’Etat à la diaspora, à la localisation des futurs terrains de la coopérative du Benelux mais également à la nécessité de travailler dans la transparence et l’honneur pour réussir la mission principale assignée à la coopérative qui est de faciliter l’obtention de terrains à bâtir sûrsSoulignant divers cas d’arnaques dans l’acquisition de terrains au Sénégal, les sénégalais du Benelux ont donné carte blanche à la coopérative afin qu’elle œuvre pour l’acquisition de terrains sécurisés, soit via l’Etat ou par les privées crédibles.

Tous les deux anciens émigrés des Etats Unis venus de Dakar participer à l’assemblée générale, Mamadou Guissé a encouragé l’initiative et s’est dit disposé à accompagner la réussite du projet et Mme Absatou Kane Diop, qui a aidé à la création de 17 coopératives dans la diaspora, a répondu à plusieurs interrogations soulevées, çà et là.

Alioune Sarr Ndiaye