Ce Nigérian pirate le système du FBI et offre la nationalité américaine

UN AFRICAIN PIRATE LE SYSTÈME INFORMATIQUE DU FBI ET DE LA CIA ET DISTRIBUE LA NATIONALITÉ AMÉRICAINE

Pirater le système informatique  du gouvernement des puissants États-Unis ! Inimaginable et incroyable. Et pourtant, un Nigérian y est parvenu et a même fait bénéficier de la citoyenneté américaine à 33 de ses proches.

Le gouvernement américain sur les dents. Il est à la recherche d’Abaeze Atuche. Le Nigérian de 29 ans a réussi à pirater les données informatiques de Washington. Au point d’obtenir la citoyenneté américaine au profit de 33 de ses proches (18 membres de sa famille et 15 amis).

L’AFRIQUE A D’INCROYABLES TALENTS…

Abaeze Atuche… cela ne vous dit rien…

C’est le Nigerian qui vient de pirater le système que la CIA et le FBI ont déclaré INVIOLABLE et des milliards de dollars à construire… le système de gestion des nationalités américaines…

Le jeune nigérian a pris quelques heures pour pénétrer dans le système et a donné la nationalité américaine à 33 de ses amis et mis à jour toutes les bases de données des autres services américains.

Les services de renseignements américains ont découvert la supercherie quand certains des 33 sont partis “bégayer” lors de la prise de leur nationalité et passeport.

Les autorités  américaines vont expulser  les 33 bénéficiaires, mais ne veulent pas renvoyer le cerveau  vers le Nigeria. Ils ont besoin du  jeune Abaeze pour leur donner des cours de piratage informatique, ironise-t-on.

Si les 33 bénéficiaires sont en voie d‘être expulsés du territoire américain et en attendant les enquêtes sur le modus operandi, l’opération menée par Abaeze Atuche depuis son entrée il y a cinq ans aux États-Unis grâce à un faux passeport, relève d’un exploit jamais réalisé en matière de piratage informatique, d’après Washington.

« Le réseau en ligne du gouvernement américain est inattaquable, mais ce type a prouvé le contraire. S’il n’a pas été arrêté, je ne pense pas qu’il y aura jamais une enquête sur la façon dont les membres de sa famille ont obtenu leur citoyenneté américaine », indique un communiqué du gouvernement américain.