Ultimate magazine theme for WordPress.

Comment Macky tue à petit feu…son parti et sa coalition

0

Macky Sall…artisan de la destruction de l’APR

La politique sénégalaise est une suite logique de trahison et de transhumance. Les leaders politiques migrent d’un parti à un autre pour assouvir leurs intérêts et non ceux des personnes qui les suivent et qui militent par idéologie. Cette pratique a pris des ampleurs inquiétantes avec l’avènement du président Macky Sall. A la tête de la plus grande coalition que le pays est connu, il rafle tout ce qui est sur son chemin. Des gros bonnets aux politiciens les plus médiocres, le locataire du Palais recrute de manière mécanique. Les plus grands perdants de ce mercato politique sont les membres de l’Alliance pour la République (APR).

Le Macky est devenu le plus grand refuge de transhumants. Le chef de l’Etat ne crache sur aucun opposant. Et sa nouvelle armée est composée de tous les profils de politiciens. Pratiquement tous les partis politiques du Sénégal ont vu leurs membres quitter leurs navires pour rejoindre le Président Sall.

Les transhumants les plus célèbres sont sans doute, Idrissa Seck, l’homme qui avait dit qu’il ne serait jamais nommé par décret. Me Aissata Tall Sall, celle qui n’ose plus et qui est bombardée à la tête de la diplomatie sénégalaise. Djibril Ngom, le mandataire de Yewwi Askan Wi qui avait fui avec les listes de cette coalition à la veille des élections locales. Et le dernier est Bamba Fall, le maire qui a tourné le dos à la coalition qui l’a réélu.

Mais cette transhumance de trop, commence déjà à faire grincer des dents au sein du parti présidentiel. « Nous les membre de l’Apr/Médina, avons mal au cœur et cette douleur nous a été infligée par le chef de notre parti (Macky SALL). Après nos résultats aux élections, nous espérions que si le Président Macky Sall voulait renforcer les rangs de l’Apr, il le ferait avec l’Apr. Mais malheureusement, il nous a humilié. Le temps que nous dépensons pour défendre Macky Sall dans les médias, Bamba Fall ne le fera pas pour lui. Ce choix de Macky Sall ne changera en rien mon discours vis-à-vis de Bamba Fall », a déclaré Adama Fall, responsable Apr à la Médina.

Mais cette position de cet Apériste est partagée par beaucoup de responsables au sein du parti présidentielle. « Par respect de la discipline de parti, je ne pourrais m’exprimer sur cette affaire. Mais le Président a choisi des alliés qui le mèneront vers sa perte au profit de nous militants de la première heure », confie une source de Xibaaru. Ce recrutement à tout va du président est un véritable handicap pour le pouvoir et les résultats du scrutin du 23 janvier le prouvent à suffisance. La plupart des transhumants ont été battus chez eux.

Et au-delà de la transhumance, le chef de l’Etat peine à régler les problèmes internes au sein de l’Apr. Actuellement, ce sont les jeunes de son parti qui s’entredéchirent. C’est la personne de Moussa Sow qui dérange. D’ailleurs ce désaccord au sein de la Convergence des Jeunes Républicain s’est fait sentir durant les Locales. Et le chef de l’Etat peine toujours à canaliser les jeunes qui sont le fer de lance de tout parti politique ou coalition.

Si le chef de l’Etat continue sur cette lancée, c’est l’APR qui va mourir de sa plus belle mort. D’anciens alliés du chef de l’Etat ont complètement disparu des radars. Quelqu’un comme Moustapha Cissé Lo a tourné le dos au Macky. Conséquence de cette absence : Benno Bokk Yakaar n’arrive plus à gagner au sein de la ville sainte de Touba. Mais le locataire du Palais ne retient aucune leçon de ses erreurs. Ces nouveaux compagnons et les querelles internes risquent de précipiter sa perte aux Législatives et la destruction de l’Apr.

Aliou Niakaar Ngom pour Xibaaru

laissez un commentaire