Condé et son fils menacés par une plainte…de la diaspora

Le président Alpha Condé, son fils Mohamed Condé, son argentier Fadi Wazni et son intendant Kabinet Sylla, dit Bill Gates, sont sous le coup d’une plainte du Collectif pour la transition en Guinée (CTG) au niveau du Parquet financier de Paris. Ils sont soupçonnés de trafic d’influence, corruption, prise illégale d’intérêt, enrichissement illicite et abus de biens sociaux.

Ledit Collectif créé à Paris par des ressortissants guinéens, des personnalités africaines et françaises qui s’activent dans la défense des droits humains, va faire face à la presse mardi 04 août pour annoncer la plainte.

Le Collectif réclame également la mise en place d’une transition «pour éviter la présidence à vie de Alpha Condé et le chaos en Guinée sur fond de violences, injustice et corruption».