Ultimate magazine theme for WordPress.

Conseil constitutionnel…les juges fuient Macky et son 3ème mandat

Macky Sall et le président du Conseil Constitutionnel
0

« Le Sénégal est un petit pays et tout ce que vous cachez se retrouve sur les tables des marchés Kermel et Colobane ou dans les boites et hôtels des Almadies »…Et ce que cache le Palais sur l’absence de nominations au conseil Constitutionnel pour remplacer les juges absents définitivement, vient d’être étalé sur la place publique par des acteurs du milieu…de la magistrature. Et ne vous étonnez pas si ce sont des juges qui éventrent le secret de Macky Sall.

Les magistrats sont fâchés contre le pouvoir. Ils sont très fâchés contre Macky surtout à cause de son « très impopulaire » ministre de la Justice, Me Malick Sall, le bourreau de Souleymane Teliko qu’il a traduit devant le Conseil de discipline du Conseil supérieur de la magistrature. Les magistrats lui reprochent aussi sa collusion d’avec le journaliste Madiambal pour persécuter un des leurs. Et c’est cet acte de trahison qu’il font payer non seulement au ministre de la Justice mais aussi à Macky Sall en refusent de jouer le jeu du président…Les Juges refusent tout simplement de le suivre dans sa stratégie du troisième mandat.

Macky Sall ne trouve pas de juges remplaçants à Ndiaw Diouf et Mandiogou Ndiaye qui ont fini leur mandat au conseil constitutionnel depuis le 30 juin dernier et à Bousso Diaw Fall décédée le dimanche 3 janvier 2021. Leurs postes sont vacants. Mais le président n’arrivent toujours pas à les remplacer. Ce n’est pas parce qu’il ne veut pas mais c’est parce qu’il n’en trouve pas. Les magistrats le fuient pour ne pas cautionner son « 3ème » mandat. Selon des sources les magistrats déclinent toutes les propositions du Palais…

Xibaaru a approché le cercle très secret des magistrats pour en savoir plus. Mais le constat est général : « Nous ne suivrons pas le président car nous sommes accusés d’être à la solde de l’exécutif même si le président de la République est le président du conseil supérieur de la magistrature, nous sommes censés être indépendants mais tel n’est pas le cas. Et ceux qui accepteront de jouer le jeu comme l’actuel président du Conseil constitutionnel devront rendre compte » nous dit un magistrat…

Et ce magistrat qui a souhaité garder l’anonymat, n’est pas le seul. Tous les magistrats contactés ont sorti les mêmes mots : trahison, troisième mandat, le ministre de la Justice, persécution des juges et complice de l’exécutif…Tous ses griefs sont utilisés par les magistrats pour refuser les propositions du Palais. Les magistrats sont révoltés et refusent d’être pointés du doigt comme vient de le faire un membre du Pastef.

Amadou Ba du mouvement national des cadres du parti des Patriotes du Sénégal pour le travail, l’éthique et la fraternité (Pastef) accuse le président de « chercher désespérément 3 juges qui épousent la cause du troisième mandat et un remplaçant du Président actuel Pape Oumar Sakho dont le mandat expire en 2022… » Pour lui « avec la complicité de son Président, Pape Oumar Sakho, le chef de l’Etat tente désespérément de faire valider sa troisième candidature par des juges complaisants qui sont à sa botte. »

Avec ces contestations internes, Macky Sall n’est pas assuré de trouver 3 magistrats qui vont accepter son 3ème mandat.

Mame Penda Sow pour xibaaru

laissez un commentaire