Ultimate magazine theme for WordPress.

Coronavirus : Les transports en commun…véritable bombe à retardement

0

Le Président de la République, Macky Sall, a pris d’importantes mesures dans la lutte contre la propagation du coronavirus. Parmi lesquelles l’interdiction de tout rassemblement public et la fermeture des écoles. Même si ces mesures sont bien respectées, il existe cependant un véritable facteur de risque : les transports en commun.

Les transports en commun, utilisés par la quasi-totalité des sénégalais, regroupent chaque jour des centaines de voyageurs dans un même véhicule. Ce qui est un grand facteur de propagation.
Du côté des autorités, l’heure n’est pas encore à l’arrêt des transports. Mais pour ces nombreux usagers qui, chaque jour utilisent ces bus tata, Ndiaga Ndiaye, cars rapides et bus Dakar Dém Dikk, leur état de santé est en jeu.
La Responsabilité personnelle…
Il ne faudrait pas que nous attendions l’Etat dans la lutte contre la propagation du Covid-19, car chacun est responsable de sa propre sécurité. En respectant ces « petits gestes » sanitaires (lavage des mains, éviter de serrer les mains, tousser dans le creux du coude etc…), l’on peut se protéger et protéger les autres.
Mais il est aussi nécessaire de lancer un appel aux propriétaires des transports en commun pour qu’ils s’impliquent dans cette lutte en mettant tous les moyens possibles pour faire face à ce virus qui hantent le sommeil des sénégalais mais aussi du monde.

Aliou NGOM, stagiaire

laissez un commentaire