Ultimate magazine theme for WordPress.

Côte d’Ivoire : Il ment et fait arrêter son ami pour vol

Un commissariat de police en Côte d'Ivoire
0

Au Tribunal. Les graines de la division : David lâche son ami Soum et ment pour le faire arrêter.

Soum et David sont des amis. On pourrait même les qualifier de larrons en foire. Ils résident tous les deux à Bonoua. Le premier est conducteur de tricycle et le second manœuvre dans une plantation de palmiers à huile. Un jour, David a fait croire à Soum qu’il était le gérant de cette plantation.

Le 16 avril 2023, David sollicite les services de Soum, pour transporter des régimes de graines de cette plantation vers une destination qu’il lui a indiquée. Le marché conclut, Soum ne se fait pas prier pour répondre à l’appel de son ami. Malheureusement pour eux, M. Adoukou, le propriétaire de la plantation, qui n’était pas attendu ce jour-là, arrive sur les lieux. Il arrive justement au moment où les deux complices chargeaient le tricycle. David aura le temps de prendre ses jambes à son cou. Laissant Soum à la merci du patron.

Ainsi, Soum sera mis sous mandat de dépôt dès le lendemain des faits. Naturellement, il va dénoncer son ami et complice David. Ce dernier sera appréhendé à son tour et mis également sous mandat de dépôt, à la prison civile de Grand-Bassam.

Lors de leur comparution le 20 avril 2023, devant le Tribunal correctionnel de Grand-Bassam pour « vol de graines », David et Soum ont tenté, chacun à son tour, de se dégager de toute responsabilité dans l’affaire. Une affaire dans laquelle ils sont pourtant bel et bien impliqués.

Soum le conducteur du tricycle, regrette de s’être laissé tromper par David : « Oui, il m’a trompé. David m’a fait croire qu’il a obtenu l’accord du propriétaire de la plantation, avant de me faire appel pour ce service. Quand le propriétaire de la plantation nous a surpris, il m’a abandonné dans les mains de ce dernier. M. le Procureur, ce n’est pas sérieux, ce qu’il a fait… »

Dans cette affaire, David lui, ne veut assumer aucune responsabilité. Il n’a absolument rien fait. D’ailleurs, il n’était même pas à Bonoua, le jour des faits qu’on lui reproche aujourd’hui : « Je ne suis pas allé voler des graines. Je n’étais même pas à Bonoua ce jour-là. J’étais chez mes parents, à N’zikro, un village qui est loin de plantation. Un jour, j’étais assis tranquillement chez moi et ils sont venus m’arrêter. D’ailleurs, j’avais cessé de travailler sur cette plantation… »

Question du Procureur : « Pourquoi tu as cessé de travailler sur la plantation ? »

Réponse de David : « On dit que je parle trop. »

Soum indexe David : « David, c’est bien toi qui est allé me chercher, pour transporter les régimes de graines. Tu as oublié alors ? Rappelle-toi : ce jour-là, j’étais à la maison chez moi, assis devant la télévision. »

L’issue du procès ne sera pas favorable à David, qui s’est révélé comme l’auteur principal du délit. Jusqu’au terme des débats contradictoires, il s’évertuera à nier l’évidence de son implication réelle, dans ce coup fumant. Quant à Soum, tout porte à croire qu’il s’est vraiment laissé tromper par David, qui lui a donné l’assurance que tout se passerait bien.

David écopera de six mois de prison ferme. Soum, qui a accepté la transaction financière, comme le veut la loi en vigueur, s’en sortira à bon compte. Il lui suffira de payer au Trésor public, le montant de la transaction qui lui sera notifié par le Ministère public.

Source Lebanco

laissez un commentaire
where to buy viagra buy generic 100mg viagra online
buy amoxicillin online can you buy amoxicillin over the counter
buy ivermectin online buy ivermectin for humans
viagra before and after photos how long does viagra last
buy viagra online where can i buy viagra