Dakar, la foudre devient de plus en plus dangereuse

Après Tivaouane peulh où un garçon de 9 ans été foudroyé, c’est la banlieue Dakaroise qui a pris sa part.
Aux parcelles assainies, le jeune Diankha Cissé âgé de 19ans a été touche par la foudre, le trouvant sous un parapluie. A Sacré Cœur 3 Cheikh a été foudroyée sur un terrain de foot. Sans oublier la jeune femme de 35 ans tué par la foudre à Mborkilane entre autres victimes.
Malgré la dernière sortie du forum civil pour fustiger les programmes d’installation des paratonnerres, informant que sur Dakar il y’a environ 252 paratonnerres installés entre 2012 et 2018 sans compter ceux que portent les antennes des réseaux mobiles la situation ne change pas.
La capital Sénégalaise n’est pas la plus protégée compte tenu du nombre de paratonnerres dans les autres régions : 499 paratonnerres ont été installés à Sédhiou, 411 à Matam, 423 à Fatick qui est souvent la plus touchée, 402 à Ziguinchor, 392 à Saint-Louis, 417 à Diourbel, 371 à Kolda…Et du nombre de décès qui s’élève à 15 et dont les 8 sont survenus dans la région de Dakar.
Hier un communiqué contenant des mesures à prendre en cas d’orage pour éviter de recevoir les décharges de la foudre a été partagé par le forum civil pour inviter les populations à prendre les mesures de protection en cas d’orage comme celle de se mettre à l’abri, de ne pas utiliser d’appareil électrique etc.
Mais il faut savoir que ces mesures sont à respecter les pays les plus avancés ont des victimes tuées par la foudre. Un programme de sensibilisation élargit sur les mesures préventives contre la foudre est donc nécessaire face à la situation actuelle.