Défaillance dans l’action gouvernementale : Pourquoi le poste de Premier ministre doit être restauré

Depuis quelque temps, tous les observateurs s’accordent autour de la nécessité de revoir le fonctionnement du gouvernement où certains ministres étalent de plus en plus leurs limites et incompétences. Le Président de la République Macky Sall pour pousser toute l’équipe gouvernementale au travail et à inscrire ses activités dans le sens de la vision qu’il a pour tracer la voie à l’émergence, avait voulu imprimer tout çà dans le cadre de la fast track. L’équipe gouvernementale mise au lendemain de l’élection présidentielle de 2019 devait se montrer plus efficace dans ses actions.

La réalité est hélas autre au Sénégal, plus d’un an après l’installation du gouvernement qui avait été marquée par la suppression du poste de Premier ministre. Le Président de la République Macky Sall se rend compte de l’incompétence de certains de ses ministres. Des ministres qui ont du mal à faire suivre tout ce qu’il envisage comme réalisations au Sénégal, mais qui se distinguent par leur manque d’initiatives sur le terrain.

Le Président de la République Macky Sall doit également se rendre compte que certaines de ses directives ne sont le plus souvent suivies d’aucun effet, puisque des ministres refusent de les faire appliquer, et le trompent le plus souvent en lui livrant de fausses informations. Il y a un déficit de coordination dans l’action gouvernementale.

Le Sénégal doit songer d’ores et déjà à la gestion de la situation post covid-19. Une période qui s’avère plus que difficile. Le Sénégal n’aura pas droit à l’erreur au risque de plomber toutes ses chances d’entrer dans le rayon des pays émergents d’ici quelques années. Le Président de la République, au moment où on parle de remaniement ministériel, doit songer également à la restauration du poste de Premier ministre en faisant voter par l’Assemblée nationale un projet de réforme de la Constitution.

Pour pousser tous les ministres qui seront nommés dans le prochain gouvernement à plus de travail et à suivre à la terre les directives du Chef de l’Etat, le poste de Premier ministre devient indispensable. Un Premier ministre dont la mission sera de coordonner, d’intervenir à chaque fois qu’il y aura des défaillances dans l’activité gouvernementale et de rendre compte régulièrement au Chef de l’Etat. Ce dernier gagnerait ainsi en améliorant la gouvernance au Sénégal.

La rédaction de Xibaaru