Ultimate magazine theme for WordPress.

Des égyptiens et un sénégalais font perdre 270 millions à la Sonatel

Orange et ses déboires face aux concurrents wave et free
0

L’opérateur téléphonique Sonatel a été victime d’escroquerie de haut vol. Une bande de trois (3) Egyptiens associés à un Sénégalais ont utilisé la formule « Téranga postpaid » proposé par Orange, pour disparaître avec 28 appareils cellulaires de marque et effectuer, sans bourse déliée, des appels frauduleux à l’international vers des destinations surtaxées. Ils ont fait perdre à la Société Nationalité de Télécommunications du Sénégal (Sonatel) 270,628 millions F CFA.

Selon Libération, deux membres de la bande ont été arrêtés par la Division Spéciale de Cybersécurité et déférés au parquet mardi. Il s’agit d’un des Egyptiens et le Sénégalais. Les deux autres Egyptiens en fuite, sont activement recherchés.

Tout a démarré le mercredi 11 août 2021, lorsque El Hadji. M. Guèye et Tarek Ramadan débarquent au siège de la Sonatel. Le premier est un Sénégalais bon teint, ex-agent de la défunte compagnie aérienne Air Afrique, reconverti dans les affaires, alors que le second est Egyptien domicilié aux Maristes.

Les deux mis en cause ont mis sur pied une société dénommée « Topegyco ». Pour le démarrage de leur société, ils ont noué un partenariat avec la Sonatel à travers la formule « Teranga Postpaid ».

 

laissez un commentaire