Désaccord entre les acteurs du dialogue politique sur le mode d’élection des adjoints au maire et des vice-présidents de conseils départementaux

Le mode d’élection d’une partie des futurs élus locaux est une des pommes de discorde au niveau des travaux du dialogue politique. D’après «Le Quotidien» à l’image des maires et des présidents des conseils départementaux pour le prochain scrutin des locales, le pole des non-alignés a posé une condition.

En effet, la condition est de permettre aux premiers adjoints au maire et aux vice-présidents de conseils départementaux d’être élus au suffrage universel direct.

Mais cette idée a été rejetée par la majorité présidentielle et les représentants de l’opposition qui militent pour le statu quo. Pour les départager, la commission technique va trancher mardi prochain.