Ça dialogue en coulisses…Macky Wade et Idy se parlent pour le prochain gouvernement

Macky Sall avec Me Abdoulaye Wade et Idrissa Seck : Le fil du dialogue n’est pas rompu

Malgré toutes les agitations politiques notées ces derniers temps, on n’entend pas le Parti démocratique sénégalais (PDS) et Rewmi. Deux partis de l’opposition pourtant les plus représentatifs au Sénégal. Le PDS, après avoir été le principal parti d’opposition sous le régime du Parti socialiste (PS), a conquis le pouvoir et régné pendant 12 ans au Sénégal, Tandis que Rewmi avec Idrissa Seck figure depuis 2007 dans le peloton de tête à l’occasion des élections organisées depuis 2007.

Deux formations politiques dont les leaders, à savoir Me Abdoulaye Wade et Idrissa Seck ne sont sortis récemment de leurs silences que pour présenter leurs condoléances avec les disparitions qui ont frappé des familles maraboutiques au Sénégal. Deux partis, dont les leaders sont de fins renards en politique.

Abdoulaye Wade n’a plus l’ambition de prétendre diriger à nouveau le Sénégal. Mais, il reste qu’il rêve d’un destin politique pour son fils Karim Wade. Abdoulaye Wade avait déclaré un jour alors qu’il était Président de la République que Georges Bush (père) n’était pas plus malin que lui en aidant son fils à devenir comme lui Président des Etats-Unis d’Amérique, première puissance mondiale. Abdoulaye Wade est réputé être un homme politique qui ne déclare, ni ne fait rien au hasard. Il fera tout ce qu’il est possible de faire pour aider son fils Karim Wade à conquérir le pouvoir. Seul Dieu décide. Mais Me Abdoulaye Wade se donnera tous les moyens pour parvenir à son but.

L’autre fin renard en politique Idrissa Seck l’a dit. Il est né pour ne pas être éternellement numéro 2, mais numéro 1. Après avoir échoué dans sa tentative de « Idy 4ème Président », il n’abdique toujours pas, et se lance dans le pari de « Idy 5ème Président ». Tout comme Me Abdoulaye Wade qui lui a enseigné tous les rouages en politique, Idrissa Seck n’est pas un homme à jeter si facilement les armes.

Me Abdoulaye Wade, ancien Président de la République, Idrissa Seck, ancien ministre d’Etat, directeur de cabinet du Président de la République, puis Premier ministre ont l’atout d’être des hommes d’Etat. Ce qui les distingue d’autres hommes politiques au Sénégal, notamment de l’opposition frappés par leur immaturité.

Tous les deux savent se donner les moyens de leurs ambitions, même si cela doit passer par la participation de leur parti à un gouvernement d’union nationale sous Macky Sall. Ils sont trois hommes divisés par les aléas de la politique, alors que, Idrissa Seck et Macky Sall vivaient sous la tutelle de Me Abdoulaye Wade. Tous les trois se sont donnés pour pari de voir le Sénégal sous un régime libéral pendant 50 ans ou plus. Quelle que soit la manière.

Selon des sources, le pont n’est pas rompu entre le Président Macky Sall et son prédécesseur à la Présidence de la République, ni entre lui le Chef d’Etat et son prédécesseur la Primature, lorsque Me Abdoulaye Wade était au pouvoir. Le Président Macky Sall est en train de prendre langue sans trop de bruits, aussi bien avec Me Abdoulaye Wade qu’avec Idrissa Seck. De quoi alimenter la rumeur sur l’éventuelle participation du PDS et de Rewmi à un gouvernement d’Union nationale.

La rédaction de Xibaaru