Diaraf Sow : « Macky ne protégera pas Boughazelli s’il est coupable »

Suite au placement  en garde-à-vue de  Seydina Fall Bougazelli après une audition de 6 heures par  la Section de recherche dans le cadre de l’enquête sur un présumé trafic de faux billets dont il serait le cerveau, le parti ADAE/J exprime son regret de voir un député du peuple associé à tort ou à raison à ce genre de scandale mais appelle néanmoins l’opinion à faire preuve de prudence en respectant le principe de la présomption d’innocence en attendant que la justice se prononce définitivement dans cette affaire afin que tous les coupables soient démasqués et punis selon la loi pénale sénégalaise.
Le parti ADAE/J réitère sa confiance totale à la justice de notre pays et reste convaincu que commençant par l’enquête préliminaire faite par les très efficaces et expérimentés pandores de la Section de Recherche de la Gendarmerie Nationale qui feront toutes les investigations nécessaires à la manifestation de la vérité sous le contrôle du Procureur de la République pour relever les infractions à la loi pénale,  rechercher leurs auteurs et les preuves de leurs culpabilités afin d’ établir les procès-verbaux et de déférer les personnes incriminées au parquet. ADAE/J tient au respect strict de toutes les dispositions du Code de Procédure Pénale dont l’entorse d ‘une seule d’ entre elle pourrait causer la nullité de toute la procédure nonobstant toutes les conséquences juridiques qui en découleraient ; ce qui se répercuterait inévitablement sur le Président de la République et son Gouvernement aux yeux de l’opinion alors que ce dernier ne protège personne comme souvent énoncé dans le slogan la patrie avant le parti.
Le parti ADAE/J est convaincu que le député seydina Fall Bougazelly sera  sévèrement puni et condamné et ne bénéficiera d’aucune once de soutien du Président de la République ou de son Gouvernement ni même de la grâce présidentielle si sa culpabilité serait avérée et prononcée par le Tribunal. Par contre, que la décision du juge soit respectée si l ‘accusé est déclaré innocent après un procès juste et équitable. Pour sa part, le parti ADAE/J n’est solidaire dans cette affaire qu’à la société et ne soutient que la société dont il exige que les violeurs et transgresseursde ses lois soient sévèrement punis quels que soient leurs appartenances politiques, ethniques, religieuses, familiales ou sociales.
Me Diaraf SOW Sg national du parti ADAE/J.