Diaw Fara sur les inondations : « Il faut se retrouver sur l’essentiel »

Qui n’a pas été victime ou témoin des pluies diluviennes qui se sont abattues sur tout le territoire national, la question est évidente mais complexe de réponse car il faut justement situer les responsabilités sans couteaux tirés.

Parlons météo alors avec un langage clair et impartial car la gestion des inondations est plus qu’une priorité du moment quand on sait qu’à l’heure où ces lignes sont écrites et seront publiées, des dizaines de milliers de personnes sont encore sous les eaux.

Compatir et être réactif voilà l’essentiel de cette question de sécurité des personnes et des biens, les gens sinistrées sont dans l’obligation d’avoir mieux comme situation et ce, malgré que des efforts semblent avoir été faits dans ce sens mais en vain.

Nous assistons ces derniers jours à une récupération politique voir même une malhonnêteté intellectuelle de certaines personnes peu soucieuses du sort de ces sinistrées si ce ne qu’est que pour tâter le pouls électoral.

Il faut l’avouer nous sommes fort dans ce jeu du chat et de la souris quand il s’agit de questions qui intéressent les populations, moi comme des milliers de jeunes de la banlieue sommes dans le même bateau alors ceci est plus un plaidoyer qu’un discours politique dont je m’en passerai volontiers.

Mettre l’esprit de solidarité en avant me semble mieux adéquat que des querelles d’opinions surtout sur des sujets aussi sensibles que le bien être des sénégalais Lambda.

Il ne se passe pas une journée sans que mes pensées soit destinées à ce Sénégal qui n’a pas les moyens ni les possibilités d’une vie meilleure même en période hivernale.

Ne soyons pas dans l’amateurisme, de grâce ces personnes ont besoin de quelque chose de palpable et non de manipulation, car au final nous sommes tous responsables de cette situation, certains de par leur passivité et d’autres laxisme et manque de volonté manifeste d’appuyer des zones inondées à hauts risques.

Alors prions ensemble et soyons tous derrière ces personnes imbues de valeurs et de bonne foi tant pour les anonymes tant pour le gouvernement qui est aux aguets malgré quelques lenteurs notées dans la gestion de cette crise.

Féliciter nos mamans, papas, frères et sœurs qui sont au front chaque jour que Dieu fait, sans rien attendre de personne, armés de fierté et d’envie d’aller de l’avant malgré une situation chaotique sous les yeux, saluer les forces de sécurité et de défense, et la volonté du chef de l’état de mettre un budget alloué à cette situation, aussi moindre qu’il puisse être ou critiquable, force est de reconnaître que le Sénégal ne peut pas gérer tout seul cette situation sans son peuple uni derrière.

Rendons grâce à Dieu et faisons-en sorte que nos morts dans ces inondations puissent nous servir d’exemple pour les saisons hivernales à venir et au sortir de cette question, tenir une assise nationale sur les inondations et des milliards engloutis sous les eaux sans solutions immédiates.

Adama Diaw fara