Dr Seck à Me Wade : “Laissez votre fils biologique se battre…”

Par une lettre ouverte adressée au fondateur du Parti démocratique sénégalais (Pds), le Dr Cheikh Tidiane Seck, en sa qualité de président de la Fédération nationale des cadres libéraux (Fncl) et membre du Comité directeur dudit parti, invite le pape du Sopi à revoir les changements opérés tout dernièrement dans l’instance de direction de cette formation politique. Cela, afin de transcender toute “frustration’’.
Le président du Fncl demande, en substance, que Karim Wade soit traité comme les autres membres du Pds. “Laissez votre fils biologique se battre, compétir et acquérir ses grades sur le terrain du combat politique et juridique’’, a conseillé le frondeur à l’ex-chef d’Etat. “Ne lui donnez pas l’exclusivité de se blottir sur vous à la place de ceux qui étaient à vos côtés, alors que lui (Karim Wade, Ndlr) acquerrait ses connaissances.’’, enfonce-t-il un coin dans l’arc, avant de menacer : “Nous ne laisserons à personne la place qu’il ne mérite pas, fût-il votre fils biologique’’.
Souhaitant que Me Wade soit un “un arbitre juste’’, il conseille : “M. Le Président, vous parcours politique, académique et social glorieux vous impose de vous comporter en mère poule, j’allais dire papa poule. Vous êtes, au sens propre comme figuré, un grand père, le grand père de la nation sénégalaise. Ce qui fait de vous le refuge pour tous vos petits-enfants sans exception aucune. Vous devez être notre refuge au sein du PDS pour rassembler votre famille nucléaire. Pas de comportement de porc-épic en la circonstance. Ensuite, vous devez, comme vous savez si bien le faire Maitre, rassurer votre famille élargie composée de tous vos ex-compagnons pour qu’elle trouve à vos côtés le réconfort conciliatoire dont chacun de vous a certainement besoin”.
Pour finir, Dr Seck exhorte Me Wade à tenir au plus vite une “réunion’’ ou un “rassemblement de tous les membres de (sa) famille politique’’.