Ultimate magazine theme for WordPress.

Elle fait l’amour dans un magasin pour…un body

0

Pour un body, elle accepte de faire l’amour avec un jeune vendeur dans un magasin de vêtements féminins

Un jeune commerçant et une jeune fille prénommée Aïsasata ont été surpris en pleins ébats sexuels, le samedi 30 avril 2022, dans un magasin de vente de dessous et de vêtements féminins à Bloléquin.

Un scandale sexuel secoue actuellement Bloléquin, ville située dans l’ouest de la Côte d’Ivoire, dans la Région du Cavally. Un jeune commerçant répondant aux initiales G.F. et une jeune fille prénommée Aïssata ont été surpris en pleins ébats sexuels dans un magasin de vente de dessous et de vêtements féminins, en l’absence du propriétaire Alidou, parti faire des courses à Guiglo.

Selon les témoignages recueillis sur place et rapportés par Soir Info, Aïssata a l’habitude d’acheter des dessous et des vêtements à la mode dans ledit magasin. Dans l’après-midi du samedi 30 avril 2022, elle se présente devant le commerce. Il n’y a pas d’affluence et elle est d’ailleurs la seule cliente. Son regard tombe sur un body qu’elle tient à avoir dans sa garde-robe.

La discussion se poursuit dans le magasin et fait plus tard place à un calme plat

Problème, la jeune fille n’a pas d’argent et souhaiterait acquérir l’habit. Le jeune vendeur n’entend pas les choses de cette oreille. Mais comme les deux jeunes se connaissent plus ou moins, la discussion se poursuit dans le magasin et fait plus tard place à un calme plat.

Une heure plus tard, débarque le maitre des lieux Alidou. Il est de retour de Guiglo et décide d’accéder au magasin. Lorsqu’il y met les pieds, il tombe sur la scène. Le cri strident qu’il pousse attire l’attention des badauds. Ils viennent aux nouvelles et constatent que le couple est en train de s’habiller. Dès lors, ils n’ont pas besoin d’un dessin pour comprendre ce que les deux jeunes faisaient dans le magasin.

Une gifle bien appuyée l’expédie au sol

Devant la foule, Alidou se jette sur son employé G.F. et le passe à tabac. Aïssata non plus n’est pas épargnée. Une gifle bien appuyée l’expédie au sol. Comme de vulgaires paquets, le propriétaire les jette dehors, les livrant à la vindicte populaire. Les badauds n’en demandaient pas mieux.

magasin

G.F. et Aïssata sont molestés par une foule déchaînée. En larmes, les supplications de la jeune fille n’ont aucun effet sur les badauds qui lui arrachent d’ailleurs le sachet bleu contenant le body par lequel tout est arrivé.

Aïssata sauvée par deux bonnes volontés

De passage, deux personnes de bonne volonté la tirent des griffes des badauds déchainés, avant de la faire monter dans leur véhicule et quitter les lieux dans un crissement de pneus.

En ce qui concerne l’employé G.F., il a été purement et simplement viré pour avoir transformé le magasin d’Alidou en hôtel de passe.

Ce qui s’est passé à Bloléquin n’est pas une scène isolée. A Abidjan comme dans nombreuses villes de l’intérieur du pays, on…Lire la suite ici

 

laissez un commentaire