En plein Coronavirus…les comploteurs de l’APR préparent la mise à mort de

Au moment où tout le Sénégal se mobilise contre le coronavirus : Les comploteurs du Palais reprennent du service

Les comploteurs du Palais de la République n’abdiquent pas. Au moment où tous les Sénégalais, opposition, pouvoir, membres de la société civile, personnalités religieuses confondus, ont tous décidé de s’unir pour mener la guerre contre l’envahisseur qu’est le coronavirus, eux continuent à tenir des réunions secrètes, à concocter des explosifs dirigés contre leur cible.

Ils n’ont pas pour cible le coronavirus qui menace l’existence de l’humanité toute entière, mais des autorités de la République dont les efforts sont portés pour participer au combat contre l’ennemi invisible. Pour venir à bout du ministre des Affaires étrangères Amadou Bâ, ils déterrent le dossier des exonérations fiscales accordées à des personnes physiques sous l’ancien régime de Me Abdoulaye Wade en 2010.

En 2010, Amadou Ba, ministre des Affaires étrangères, était Directeur général des Impôts et Domaines (DGID). Un haut fonctionnaire de l’Etat qui agissait sous les ordres de son patron de tutelle, le ministre de l’Economie, des Finances de l’époque qui se trouvait être Abdoulaye Diop qui ne faisait qu’exécuter la ligne politique définie par le Président de la République d’alors Me Abdoulaye Wade.

Partout dans le monde, des exonérations fiscales sont accordées à des assujettis de taxes et d’impôts. Au Sénégal, en est-il sous les différents régimes qui se sont succédé jusqu’ici, y compris celui du Président de la République. Les comploteurs de la République feignent de l’ignorer malhonnêtement. En fait, dans tout Etat, compte tenu de secteurs spécifiques qui rencontrent des difficultés conjoncturelles, compte tenu de la situation du moment, pour lui permettre de se redresser financièrement, les pouvoirs publics peuvent leur accorder des exonérations financières.

Mame Mbaye Niang a été ministre du Tourisme et des Transports aériens. Même s’il s’est distingué de façon piètre dans ces secteurs qui lui avaient été confiés, au point de s’être mis à dos tous les professionnels qui réclamaient sa tête. Mame Mbaye Niang sait pertinemment que dans ces deux secteurs, des exonérations fiscales sont accordées souvent.

Rien de nouveau donc. Quelle malhonnêteté de la part des comploteurs de faire tous ces amalgames !

La rédaction de Xibaaru