Ultimate magazine theme for WordPress.

Foncier au Sénégal : Les révélations de Mamadou Lamine Diallo

0

Foncier et Forêts, enjeu des élections locales du 23 janvier 2022

Partout au Sénégal, le problème de la terre se pose. Tout le monde sait que les lois sur le foncier ne sont pas adaptées. Macky Sall a mis sous son coude les travaux de la Commission Sourang.

En douce, des baux de longue durée sont accordés à des amis du régime. Alors les prédateurs se frottent les mains et s’apprêtent à envahir les communes pour la terre rurale, le foncier urbain et les domaines publics maritimes et fluviaux.

À Gorée, le sympathique Augustin, qui a renoncé, on ne sait pour quelles raisons obscures, à la CAF, a adhéré à la religion du troisième mandat basée sur les viols des lois. Le voilà qui refuse d’afficher les listes électorales provisoires comme le demande la loi. Son Secrétaire municipal exige des citoyens  et des citoyennes de les consulter dans son bureau. Eh ben!

La France tient à contrôler une Afrique, hier par des chefs parrainés, demain par une jeunesse mondialisée sans ancrage patriotique.

Beaucoup de maires BBY font des obstructions pour l’inscription  des honnêtes citoyens et pensent ainsi contrôler l’électorat. Ils utilisent l’argent public pour chercher à corrompre les femmes par des financements sans lendemain. Tout ce déluge d’argent sera récupéré avec les trafics de terres, de bois et j’en passe.

Les ressources naturelles sont au cœur de la politique dans les communes, au Sénégal et en Afrique. Si la France tient à contrôler l’Afrique, après les dirigeants parrainés-la jeunesse est visée- c’est pour les richesses minérales. La compétition est rude entre la Chine, la Turquie, la Russie, et l’Occident. Wallu Sénégal prend tout son sens.

Mamadou Lamine Diallo

laissez un commentaire