Ultimate magazine theme for WordPress.

Grand-Yoff : Un mariage vira à l’affrontement…deux gendarmes blessés

0

La tension est montée quand des agents du groupe d’intervention de la gendarmerie nationale (GIGN), de la sûreté urbaine et de la brigade de Recherches de Keur Massar se sont invités à une cérémonie de mariage organisée sur la voie publique à Grand-Yoff dans la nuit du 19 novembre dernier.

Vu qu’une partie des invités étaient sous l’emprise de l’alcool, les forces de l’ordre auraient brandi leurs cartes professionnelles, avant de demander aux fêtards leurs cartes d’identité nationale. Un contrôle d’identité qui a tourné à l’affrontement entraînant deux blessés du côté des hommes de tenue. Après avoir réussi à mettre la main sur deux cousins de la mariée, Ibrahima Maro et Jean Pierre Gomis, les forces de l’ordre ont rappliqué aux urgences de l’hôpital Idrissa Pouye de Grand-Yoff pour des soins. Ils seront rejoints par Yayi Mané, Mariama Gomis et Thierno Souleymane Gomis qui ont exigé la libération de leurs parents, l’insulte à la bouche.

Alpagué, le trio ainsi que les deux premiers suspects ont été acheminés au commissariat de Grand-Yoff. Auditionnée, l’étudiante Yayi Mané a avoué avoir injurié les agents de la force publique qui, d’après elle, ont été les premiers à les insulter. Frère de la mariée, Thierno Souleymane Gomis qui a fait six jours d’hospitalisation, a reconnu avoir échangé des coups de poing avec l’un des gendarmes qui a finalement brandi son arme. Ibrahima Maro a, pour sa part, admis s’être opposé à l’arrestation de ses coaccusés. Il a nié, par contre, avoir proféré des injures.

Inculpés pour outrage à agent de la force publique, rébellion, violence et voie de fait, les cinq prévenus ont été appelés ce mercredi 30 novembre à la barre du tribunal de Dakar statuant en matière de flagrants délits. À l’issue des débats, la juge a fixé son délibéré au 7 décembre prochain, rapporte Rewmi.

laissez un commentaire