Ultimate magazine theme for WordPress.

Guy Marius Sagna…la « mascotte » de Yewwi Askan Wi pour les locales

0

La campagne électorale en vue des élections locales du 23 janvier bat son plein. A sept jours de la date fatidique, les candidats et leurs différentes coalitions continuent de sillonner les rues de leurs différentes localités. Yewwi Askan Wi a compris les enjeux de ces élections. Pour avoir le maximum de chance, ses têtes de listes multiplient leurs actions. D’ailleurs ils ont réussi à intégrer un élément « joker » dans leur campagne. Un atout qui pourrait faire tanguer la balance en leur faveur dans beaucoup de localités.

Les locales se joueront essentiellement entre deux coalitions, Benno Bokk Yakaar et Yewwi Askan Wi. Ces deux coalitions veulent toutes la même chose, avoir le maximum de représentants dans les communes et départements. Et si la mouvance présidentielle pense que la bataille ne sera pas rude, elle se trompe lourdement. Ousmane Sonko et Cie ont intégré une personne très hostile au régime en place pour séduire les électeurs réticents. En effet, Guy Marius Sagna est désormais un politicien du système depuis l’annonce de ces élections.

L’homme qui chantait sur les plateaux télés et radios qu’il n’était pas un politicien est devenu un élément du système. Depuis le début de la campagne il ne s’affiche qu’avec les leaders de la coalition Yewwi Askan Wi. D’ailleurs, lors du lancement de la campagne pour les locales, il était à Ziguinchor pour venir en soutien à Ousmane Sonko. Il y avait même tenu un discours qui encensait le leader de Pastef.

Ne s’arrêtant pas en si bon chemin, il était aussi aux côtés de Barthélemy Dias, vendredi dernier. « Voter Barthélémy Dias, c’est voter pour 20 ans de constance et de fidélité », déclarait le leader du Frapp. Pour lui, la coalition Yewwi Askan Wi regorge d’hommes de conviction qui peuvent bien mettre un terme à la « souffrance des sénégalais ». Guy Marius Sagna qui voudrait déboulonner Macky et son régime, avait appelé à un éveil des consciences des dakarois pour ne pas laisser la capitale aux mains du régime de Macky Sall à l’issue des Locales.

Ex-militant du Rassemblement des travailleurs africains-Sénégal (RTA-S), le membre du mouvement Aar li nu Book, et du « Front pour une révolution anti-impérialiste populaire et panafricaine – France dégage » (Frapp-France dégage), semble avoir tourné le dos aux combats citoyens pour s’adonner à la politique. Guy Marius Sagna qui a fait de la lutte pour les droits de ses concitoyens son cheval de bataille, s’est lancé sur un terrain glissant celui de la politique. En goûtant aux délices de la politique, il risque de perdre de vue tout ce pourquoi il se battait.

Mais les choses ne pouvaient être autrement. Depuis l’affaire « Sweet Beauty », dans laquelle Ousmane Sonko est accusé de viols, il s’est rapproché de lui. L’administrateur du Frapp avait même avancé l’idée d’un complot ourdi contre le leader Pastef. Sa proximité avec Sonko a bien pu lui faire intégrer ce monde sans issue. Mais la promesse alléchante de Barthélemy Dias ferait rêver n’importe quel activiste. Dias-fils avait demandé à Guy Marius Sagna de rejoindre sa future équipe municipale en cas de victoire aux Locales.

Mais quoiqu’il en soit, Yewwi Askan Wi tient sa « mascotte » pour la campagne. Une véritable « machin » de campagne électorale des locales, attiré par l’appât du poste promis par Barthélémy Dias au cas où ce dernier serait élu à la mairie de la ville de Dakar. Guy Marius Sagna a déposé une mise en disponibilité dans l’administration suite à son affectation à Kédougou. Et Barthélémy Dias de lui promettre ce poste à la ville de Dakar s’il est élu maire. Cette proposition indécente de la part d’un futur maire que se veut « redresseur de torts ». Et l’achat de conscience d’un activiste qui combat la corruption et les recrutements abusifs…

Reste à savoir si Guy Marius Sagna pourra faire gagner ses nouveaux amis aux Locales 2022.

Aliou Niakaar Ngom pour Xibaaru

laissez un commentaire