Ibrahima Sène charge Guy Marius Sagna… « C’est un illuminé »

Ibrahima Sène du Parti de l'indépendance et du travail (PIT)
Ma réponse au négationniste Guy Marius Sagna, qui réfute la signification historique du 4 avril pour le peuple sénégalais.
Je savais Guy Marius Sagna, était comme un « désaxé » à la recherche d’un ancrage, mais je viens de découvrir avec ce texte, qu’il est un véritable  » illuminé »!
Il s’est construit un  » fantasme », comme les  » Moulins à vent » de Servantes, pour jouer  » au chevalier » pour les attaquer.
C’est pourquoi il s’est montré incapable, malgré une rhétorique pseudo patriotique et pseudo panafricaniste, de comprendre, la situation socio-économique et géostratégique de son pays d’aujourd’hui, à plus forte raison des anciennes colonies françaises.
Il ne s’est même pas rendu compte du degré avancé d’émancipation économique du Sénégal vis à vis de la France, tant au niveau de ses importations qu’au niveau de ses exportations.
Dans ces deux segments clefs de toutes les économies des pays du monde qui mesurent leur degré de souveraineté, il ignore que le Sénégal dépend plus des autres pays de l’UE que de la France, et qu’il dépend plus du reste du monde que de l’UE.
Continuer dans ce contexte, à ressasser des concepts ronflants d’anti- impérialisme français et d’un panafricanisme vidé de son contenu libérateur et intégrateur, relève d’un  » infantilisme de Gauche » qui a toujours fait le jeu des oppresseurs.
Il devrait se rendre compte, après les émeutes du 3au8 mars, que , s’il est possible d’embarquer, par des discours radicaux, une partie de le jeunesse en manque de repères, le peuple sénégalais, lui, a dépassé depuis la première alternance en 2000, le stade où il était possible de le manipuler.
Il aura beau discourir, mais cela n’arrêtera pas les forces de défense et de sécurité, de continuer à chercher et arrêter les véritables organisateurs de ces émeutes et leurs commanditaires, pour les traduire en justice.
Il n’est pas pas possible de faire avaler au peuple sénégalais les tentatives de lui présenter des djihadistes ou le MFDC, en boucs émissaires, pour empêcher la recherche de ceux qui sont derrière cette tentative destructrice et meurtrière, de renverser le régime du Président Macky Sall, par la rue.
l’Afrique et le monde entier doivent être édifiés.
Nous le leur devons pour garder notre crédibilité auprès d’eux.
Ibrahima Sene PIT/Sénégal
Dubaï le 5 avril 2021.
laissez un commentaire