Ultimate magazine theme for WordPress.

Il épouse une fille de 14 ans et veut la forcer…elle le tue

La jeune fille de 14 ans a tué son compagnon dans un geste de défense
0

A Abobo, une jeune fille de 14 ans tue son conjoint dans une bagarre

Une bagarre qui a éclaté au sein d’un couple dans la commune d’ Abobo a viré au drame il y a quelques jours. Une jeune fille répondant au nom de Traoré et âgée de 14 ans a mortellement poignardé son concubin au cours de la dispute. L’information a été livrée par la direction générale de la police nationale.

Abobo : un couple se dispute, la concubine tue son conjoint

Les habitants du quartier Coco Service, sis dans la commune populaire d’ Abobo (dans le nord d’Abidjan), sont encore sous le choc. En effet, au cours d’une une bagarre survenue entre la jeune Traoré et son concubin, le nommé Sékou Barou a perdu la vie. Les faits se sont déroulés dans la nuit du vendredi 25 au samedi 26 septembre 2020.

À en croire le site policesecours.net, la fille de 14 ans venait de convoler en justes noces avec le défunt. Selon la jeune dame, la bagarre est survenue quand son conjoint a pris sur lui de la brutaliser afin d’avoir des relations sexuelles avec elle. La concubine a opposé un refus catégorique. Ce qui n’a pas manqué de mettre Sékou Barou hors de lui. Le ton a monté dans le couple.

La fille Traoré se sent en danger et saisit un couteau dans le souci de se défendre. Malheureusement, le coup qu’elle va porter au sieur Sékou Barou lui sera fatal. Les éléments de police du commissariat du 14e arrondissement d’ Abobo, informés du meurtre du conjoint de jeune fille, mettent la main sur la concubine.

Dans les locaux de la police, elle ne fait pas de difficulté pour reconnaitre le crime. Traoré a jeté l’arme du meurtre sur le toit d’une boutique. Les hommes en tenue parviennent à retrouver l’objet. La jeune fille est actuellement aux mains de la police. Il faut noter que ce fait divers a suscité de vives réactions des internautes sur la toile et mis en exergue le phénomène du mariage précoce.

laissez un commentaire