Interdiction du voile à Sainte Jeanne d’Arc…Serigne Modou Bousso donne raison à l’institut

Ceux qui protestent contre l’interdiction de la voile à l’Institution Sainte Jeanne d’Arc de Dakar, « ont tort et font tort aussi à l’Islam », déclare Serigne Modou Bousso Dieng, coordonnateur de la Confédération internationale des familles religieuses
Le responsable religieux de Touba dit ne pas comprendre que les parents d’élèves voilées critiquent la décision de l’établissement, tout en ignorant ses réalités. « Ils ont tort et font tort aussi à l’Islam (sic). Cette affaire de voile n’est pas une affaire de religion mais une question de liberté » déclare-t-il dans les ondes de la RFM. Le coordonnateur de la confédération des familles religieux explique : « A part les règles qui régissent le fonctionnement de nos écoles de manière générale, il y a des établissements qui ont leurs particularités. C’est le cas de l’institut Al Azhar qui enseigne les préceptes de l’Islam (prières, le Coran, la vie et l’œuvre du Prophète PLS…). Donc, s’il se trouve qu’il y a aussi une école catholique qui a les mêmes particularités, les parents d’élèves de confession musulmane doivent quitter cet établissement et aller voir ailleurs ».
« Les catholiques ont raison. Ils n’ont qu’à chercher des établissements qui ne refusent pas le voile pour leurs enfants. C’est aussi simple que ça », tranche-t-il. Invité de la RFM, Serigne Modou Bousso Dieng soutient que la question de voile à l’école peut constituer un problème de cohabitation pour nos religions au Sénégal.