Ultimate magazine theme for WordPress.

Affaire Kilifeu et Simon…Quand des malfaiteurs défendent des malfaiteurs

0

Le Sénégal est vraiment un pays à part. Alors que l’affaire des passeports dans laquelle les rappeurs Kilifeu et Simon, est pendante devant la justice sénégalaise, des individus sont sortis pour prendre la défense de ces faussaires présumés. Le mouvement Y’en A Marre a organisé un point de presse, ce jeudi, pour apporter son soutien à ses membres. Ousmane Sonko, Barthélemy Dias, Babacar Diop et Guy Marius Sagna étaient présents à la rencontre. Tous ont « innocenté » les activistes accusant l’Etat d’être derrière cette affaire. Que ne ferions-nous pas pour éviter la prison à nos amis ?

Le rappeurs Landing Mbessane Seck dit Kilifeu et Simon Kouka peuvent compter sur leurs amis activistes et politiciens pour couvrir leurs arrières. Lors de leur face à face avec la presse, hier, Y’en A Marre a brandi la carte de la manipulation. « L’affaire Kilifeu est un contre-feu par rapport à la situation des députés qui ont été cités dans l’affaire des passeports diplomatiques. La part de manipulation est réelle. Et cette auto-saisine sélective du procureur est aussi à dénoncer », a déclaré Aliou Sané.

Présent à cette rencontre, Ousmane Sonko et Barthélemy Dias ont tiré sur le régime en place accusant l’Etat d’avoir fabriqué une entreprise systématique de ciblage et de destruction.  « L’entreprise de destruction d’un mouvement aussi important que Y’en A Marre dans ce pays a déjà échoué. S’ils ne peuvent pas détruire le mouvement par la voie judiciaire, ils le feront moralement. Mais ça ne passera pas. Les faits n’existent pas. Et même s’ils existaient, on ne peut pas faire le lien avec le mouvement », a déclaré le leader de Pastef.

Mais en quoi deux (2) citoyens sénégalais (Kilifeu et Simon) pris en flagrant délit est-il un ciblage ?  Les deux rappeurs ont été perdus par leur gourmandise et leur naïveté. Ils ont joué et ont perdu. L’auteur des vidéos a été plus intelligent qu’eux et les a battus à leur propre jeu.

Kilifeu et Simon se sont laissés berner comme des débutants. C’est un mensonge de dire que l’Etat est responsable de ce qui arrive à ces rappeurs et membre de Y’en A Marre. Ils sont justes pris la main dans le sac.

Des malfaiteurs qui défendent des malfaiteurs

C’est vraiment dommage de voir le Sénégal en arriver là. Des personnes très respectées ont déçu plus d’un, ce jeudi. Voir Ousmane Sonko et Barthélemy Dias, deux leaders politiques qui aspirent à diriger ce pays, défendre, Kilifeu et Simon, ces faussaires présumés, c’est scandaleux. Même s’il n’y avait pas la présence des vidéos qui les incrimine, tout ce beau monde devait s’abstenir de prendre position et laisser la justice faire son travail.

Mais leur position n’étonne personne. Sonko qui défend les deux rappeurs (Kilifeu et Simon), ce n’est pas un scoop. Cela montre juste la nature cachée de l’homme. Chaque jour, le leader de Pastef dévoile son véritable visage. N’est-ce pas cet homme qui déclarait haut et fort qu’il ne flirterait jamais avec les gens du système. Le même qui est au cœur des malheureux événements du mois de mars ? Le même qui est accusé de viols présumés ? Si c’est cet homme défend des malfaiteurs, alors personne ne sera surpris.

Guy Marius Sagna, activiste qui vit au crochet des sénégalais, est devenu un habitué des prisons. Alors son soutien à des malfaiteurs est aussi un non évènement.

Ce groupe de « défenseurs du diable » a raté l’occasion de montrer leur bonne foi devant le monde entier. Mais comme on dit « chassez le naturel, il revient au galop ».

Cette affaire de trafic de passeport est loin de livrer tous ses secrets. Mais elle a mis à nu le véritable visage des soi-disant mouvements citoyens. Mais aussi celui de beaucoup de politiciens au Sénégal. Tout ce beau monde n’a qu’un dénominateur commun : ce sont des malfaiteurs qui défendent des malfaiteurs.

Aliou Niakaar Ngom pour XXibaaru

laissez un commentaire