Ultimate magazine theme for WordPress.

Affaire Kilifeu/Simon : la preuve que le procureur n’est pas manipulé

Le Procureur Bassirou Gueye accusé par Y en a marre
0

Depuis quelque temps, les rappeurs Kilifeu et Simon, non moins membres fondateurs du mouvement activiste Y’en a marre sont au-devant de la scène. Ils occupent la Une des journaux. Kilifeu et Simon seraient impliqués dans une affaire de trafic de visas et de faux passeports. Ils viennent d’être placés sous mandat de dépôt par le juge d’instruction du deuxième cabinet.

Kilifeu, Simon : « Accusés, levez-vous ! »

Dans une vidéo qui a fait le tour de la toile, on voit Kilifeu proposer ses services à une autre personne, identifiée comme Thierno Diallo, pour lui trouver un visa moyennant la somme de trois millions FCFA. La vidéo serait-elle authentique ou pas ? Tous les éléments dans cette affaire ont été mis en tout cas, à la disposition des enquêteurs de la Division des investigations criminelles (DIC) et entre les mains du Procureur de la République ainsi que du juge d’instruction du deuxième cabinet qui hérite de ce dossier. Ce dernier qui a décidé de placer Kilifeu et Simon sous mandat de dépôt ne les a pas pour le moment entendus sur le fond du dossier. Jusqu’ici, tout ce qui se fait dans cette affaire relève de la procédure normale.

Le mouvement Y’en a marre au début muet et qui voit son image de plus en plus écornée par cette affaire, veut sortir de sa torpeur. Le mouvement a tenu un point de presse dans cette affaire. Y’en a marre annonce que Kilifeu et Simon se trouvent pour le moment suspendus de leurs activités au sein du mouvement. C’est le minimum que l’on attendait d’ailleurs de Y’en a marre envers deux de ses membres qui se distinguaient par leurs insultes à l’endroit des autorités qu’ils accusaient ouvertement de pillage et de bradage de nos ressources. Pour un mouvement qui a fait de la lutte contre la mal gouvernance son crédo, voir de deux de ses membres être accusés de trafic de visas et de faux passeports, cela fait désordre.

Mais ce qui fait le plus désordre. C’est le manque de sérénité qui anime certains membres de ce mouvement. Que signifie cette sortie de Aliou Sané qui sans une seule fois étayer ses insinuations, accuse la justice d’être au service du pouvoir. Pauvre justice et pouvoir en place, on peut violer, escroquer, s’adonner au trafic de visas et de faux passeports, commettre toutes sortes de délits quand on est de l’opposition ou qu’on est activiste pour ensuite espérer s’en tirer impunément en accusant le régime de solder ses comptes avec ses adversaires en se servant de la justice.

N’en déplaise à Aliou Sané et à tous ceux qui seraient tentés d’emprunter la même voie que lui, la justice, qu’il pleuve ou qu’il neige, ira jusqu’au bout et fera la lumière dans cette affaire. Si seulement, cette affaire, les autorités l’ont montée pour casser le mouvement Y’en a marre, comme veut maladroitement nous le faire croire Aliou Sané, pourquoi donc, la DIC (Division des investigations criminelles) a laissé Thiat, libre après l’avoir interrogé ? Thiat est connu pour être parmi les membres les plus radicaux de Y’en a marre. La DIC convaincue de son innocence dans cette affaire, l’a tout simplement laissé rentrer à son domicile.

Les services du procureur n’ont trouvé aucun élément compromettant contre Thiat. Par contre les enquêteurs ont trouvé des traces de transactions entre le sieur Thierno Diallo et les présumés trafiquants de visas et passeports, les nommés Kilifeu et Thiat. Et tout cela appuyé par des vidéos (même si elles sont illégales). Si une vidéo montre Monsieur X en train de violer une fille, le procureur va-t-il rejeter cette preuve parce qu’elle est illégale ? Celui qui filme est dans l’illégalité. Mais le crime est constaté. Thiat n’a rien fait et rien ne justifie son maintien en détention provisoire. Il est libéré. Par contre les deux autres sont mouillés jusqu’au cou.

Que veut Y en a marre ? Qu’on libère Kilifeu et Simon parce qu’ils sont des activistes. Alors il faudrait aussi libérer tous ces Oustaz qui ont tué leur talibé ou tous ces prêtres qui ont violé des enfants…Et que veut Sonko ? Qu’on libère des malfaiteurs qui ont été pris en flagrant délit ? Si lui est libre, c’est parce que le flagrant délit n’a pas été constaté. S’il existait une vidéo le montrant en train de brutaliser Adji Sarr, il ne serait pas là en train d’accuser le procureur qui ne fait que son travail…

La Rédaction de xibaaru

laissez un commentaire