Ultimate magazine theme for WordPress.

Révélation : La chute de Mahmoud Saleh…C’est fini avec Macky Sall

1

Les jours de Mahmoud Saleh sont désormais comptés au Palais. L’homme est en disgrâce. Entre les nombreuses séances hebdomadaires de dialyse, et la gestion de son hypertension corsée par un méchant diabète, il a certainement le temps de penser à sa chute prochaine, qui s’annonce inéluctable tant le fossé entre le Président Macky Sall et lui se creuse chaque jour encore plus.

D’aucuns, qui pensaient qu’il s’agissait de dépit passager ou de bouderie momentanée, se sont rendus compte que la rupture était plus profonde, entre le sphynx théoricien du coup d’état rampant, expert en complots et traquenards politiques en tous genres et le Boss comme on l’appelle au Palais.

Mahmoud, l’homme fort du régime, le spin doctor, expert en coups politiques géniaux, est arrivé en bout de piste, il est en train d’expérimenter la dure réalité humiliante qu’il a fait subir à nombre de hauts cadres et leaders politiques d’envergure, dont il a peaufiné et perpétré la déchéance politique, avec la cynique satisfaction de les faire mijoter dans le jus du harcèlement moral jusqu’à leur renvoi sans autres formes de procès par le Président Macky Sall.

Ce faiseur et défaiseur de carrières a ainsi méthodiquement orchestré la défenestration d’hommes de valeur dont la fidélité et la loyauté envers le président Macky Sall ne souffraient d’aucune contestation. Ils sont nombreux, ceux qui ont été limogés par sa toute puissante influence, sans aucun ménagement. Certains parmi ses malheureuses victimes ont appris leur renvoi sur les réseaux sociaux, tandis que d’autres, moins chanceux en ont été informés par des bruits de couloir alors qu’ils vaquaient sereinement à leurs occupations.

Saleh a installé une psychose ingérable dans le régime, qui a fait naitre une paranoïa doublée d’une peur bleue chez tous les caciques du pouvoir, chacun se surveillant et espionnant l’autre pour saisir le mot déplacé ou le geste suspect qu’il pourrait rapporter à Saleh, soit pour obtenir une promotion, soit pour faire limoger un potentiel adversaire politique.

L’homme fait ainsi régner une terreur implacable dans le cœur du système, à tel point que tout le monde fuit désormais un Macky Sall de plus en plus isolé et mal conseillé, car il est préférable de s’éloigner de lui, plutôt que d’être accusé du délit de proximité avec le Boss, et de subir les foudres du vindicatif et terrible Saleh.

L’homme, qui semble chaque jour plus déterminé dans sa ferme volonté de garder la haute main sur les décisions du président Macky Sall, n’aspire point à un repos bien mérité alors qu’il ne peut quasiment plus s’asseoir convenablement dans un fauteuil pour travailler.

mahmoudLA CHUTE INELUCTABLE DU FAUCON

Le vent a manifestement tourné pour lui, depuis quelque temps. Ses bonnes vieilles méthodes trotskistes basées sur les accusations de complot et le délit d’ambition avant l’heure qu’il avait servis au Président pour obtenir la tête des piliers du régime ont fait long feu.

A l’épreuve de la vérité, elles n’ont pas tenu. Tous ceux que Mahmoud Saleh a limogés en comptant sur leurs départs et leur rupture avec le Président Macky Sall, suivis de leur engagement politique contre le Président de l’APR, sont restés dans le parti, fidèles et loyaux au Boss, et travaillant pour lui au quotidien.

Aucun d’entre eux n’a rejoint l’opposition…

saleh
Ces ténors du parti au pouvoir n’ont jamais quitté Macky

Ils ont tous déjoué les plans et prévisions d’un Mahmoud Saleh bien seul désormais, sans explications ni arguments à donner à Macky Sall pour conforter ses fausses allégations. Pire, ceux qu’il avait fait promouvoir, et qu’il s’était empressé de réunir à Saly pour une formation accélérée en leadership politique en les appelant pompeusement taskforce républicaine, ont tous échoué !

Désormais tout le régime lui a tourné le dos.

Le Président Macky Sall a fini par se rendre compte du pouvoir de destruction maléfique d’un Mahmoud Saleh dont l’influence est particulièrement néfaste à la mobilisation de l’appareil BBY au plan politique, et surtout fortement préjudiciable à son leadership personnel particulièrement chahuté par la présence de Saleh à ses côtés.

Il lui a fermé ses portes, et ne le croise plus qu’au Conseil des Ministres.

ahmoud sait que c’est fini pour lui.

Et c’est pourquoi il faut se méfier de lui, surtout en ce moment. Il n’est en effet jamais aussi dangereux que quand ça sent la fin pour lui !

La Rédaction de xibaaru

Afficher les commentaires (1)