La France impose le port du masque…obligatoire

Le port du masque sera obligatoire à partir de lundi 20 juillet en France dans les lieux publics clos.

Pour casser une reprise de l’épidémie de Covid-19, le port du masque devient obligatoire à partir de lundi 20 juillet dans les lieux clos recevant du public. La mesure a été anticipée localement en Mayenne, sur certains marchés et îles du Finistère ou encore à Saint-Ouen, en Seine-Saint-Denis. Pour tout le territoire, c’est donc lundi, comme l’a confirmé samedi le ministre de la Santé, Olivier Véran. En attendant le décret qui doit préciser les lieux concernés et les sanctions possibles, voici déjà ce à quoi il faut s’attendre.

  • Dans les lieux publics clos

Le port du masque dans les lieux publics clos «concerne les commerces, établissements recevant du public, marchés couverts, banques…» a détaillé Olivier Véran dans un tweet.

D’après le site service-public.fr, les «établissements recevant du public» (ERP) sont «des bâtiments dans lesquels des personnes extérieures sont admises […] peu importe que l’accès soit payant, gratuit, libre, restreint ou sur invitation». Cela comprend notamment : les services publics (établissements de santé, préfectures, bibliothèques…), les commerces, les centres commerciaux, les salles de sport, les lieux de culte, les salles de spectacle et de projections (les cinémas), les hôtels, les musées.

  • Dans les supermarchés

La Fédération du commerce et de la distribution (FCD) a indiqué dimanche dans un communiqué, que le port du masque devenait obligatoire dans l’ensemble des magasins des grandes enseignes alimentaires à partir de lundi. Cette décision concerne les magasins des enseignes Auchan, Aldi, Carrefour, Colruyt, Cora, Groupe Casino, Intermarché, Leclerc, Lidl, Netto, Supermarché Match et Système U, précise la FCD.

  • Dans les transports en commun

Du côté des transports en commun rien ne change. Depuis le 11 mai, date du déconfinement, le port du masque y est obligatoire pour les passagers à partir de 11 ans.

  • Dans les entreprises ?

Le port du masque au bureau n’est en principe pas obligatoire, sauf si l’entreprise le décide. Les entreprises «doivent gérer au cas par cas, en fonction des situations», avait indiqué jeudi dernier le premier ministre Jean Castex. Et d’après le site de service-public.fr qui dresse la liste des «établissements recevant du public» (ERP), «une entreprise non ouverte au public, mais seulement au personnel, n’est pas un ERP».

  • Quelles sanctions ?

Aujourd’hui, dans les transports en commun, les contrevenants sont passibles d’une amende de 135 euros. En Mayenne, où le préfet a qui a rendu obligatoire le port du masque dans les lieux publics, l’amende est du même montant. Idem dans le Finistère où le non-respect des mesures est passible d’une amende de 135 euros.