Ultimate magazine theme for WordPress.

La grande coalition fracassée…Macky Sall se frotte les mains

2

Xibaaru l’avait dit et redit et c’est arrivé. La grande coalition de l’opposition annoncée par Serigne Moustapha Sy est une utopie. Si on en croit le marabout-politicien, cette coalition des « 4 grands » devait être composée du Pastef d’Ousmane Sonko, Taxwu Senegaal de Khalifa Sall, du PDS d’Abdoulaye Wade et le PUR du guide des Moustarchidines. Mais le favori de cette coalition, le PDS, refuse d’en faire partie. Sans le parti de Wade, elle n’est rien face à Macky Sall et son « Benno ».

La nouvelle vague d’opposants veut changer les choses avant 2022 et 2024. Alors que les Locales s’annoncent, l’opposition veut multiplier sa puissance par quatre (4) pour faire face au président Macky Sall et sa large coalition « Benno Bokk Yakaar ». Pour ce faire, une grande coalition de l’opposition est née avec Ousmane Sonko, Khalifa Sall, Serigne Moustapha Sy et Bougane Gueye Dany.

Mais depuis qu’elle a été annoncée, Xibaaru n’a cessé de démontrer l’impossibilité d’une telle alliance. Et l’avenir vient de nous donner raison. Le parti démocratique sénégalais, qui est le symbole de l’opposition au Sénégal, a tourné le dos à cette bande de nouveaux copains. Bokk Guis Guis de Pape Diop et Mamadou Diop Decroix de l’AJ/PADS ont décliné l’invitation de Serigne Moustapha Sy, Ousmane Sonko et Khalifa Sall.

Dans un communiqué parcouru par la rédaction, le parti d’Abdoulaye Wade informe n’avoir signé aucun document en ce sens. Une grande perte pour ce nouveau venu sur la scène politique.

En effet une coalition sans le PDS ne pèse pas lourd face à la grande coalition présidentielle de Macky Sall. Le Pape du Sopi a trouvé la bonne recette pour tenir tête au régime de feu Léopold Sédar Senghor et celui d’Abdou Diouf. Wade n’est plus à présenter dans le landerneau politique. Avec ses 95 ans, il hante toujours le sommeil de Macky Sall. Et son parti est le plus connu par les électeurs sénégalais. Le parti démocratique sénégalais (PDS) n’est pas un parti de salon…il est à la base de nombreux combats citoyens et un redoutable adversaire pour le chef de l’Etat.

Sans le PDS, la coalition Benno Bokk Yakaar ne fera qu’une bouchée de cette coalition dite des « 4 grands ». Le président Sall, à la tête de BBY, est un stratège politique. Le locataire du palais à réduit l’opposition à sa plus simple expression. Et si sa bête noire, Abdoulaye et le PDS, est absent d’une quelconque coalition, il réussira à anéantir le peu qui reste de l’opposition. Ce, parce que la stratégie de la division serait un désastre pour la bande à Sonko.

L’opposition sénégalaise est en train de commettre les mêmes erreurs qu’en 2017. Au lieu de trouver un consensus pour faire face à leur adversaire commun, elle a choisi de se fracturer en plusieurs pôles. Les anciens ont refusé de s’aligner derrière les jeunes au moment où ces mêmes jeunes poussent les anciens vers la sortie. Et parmi ce fracas, Macky Sall va trouver le trésor qui lui permettra de perdurer au pouvoir.

Aliou Niakaar Ngom pour Xibaaru

Afficher les commentaires (2)