Ultimate magazine theme for WordPress.

Revue de presse…la journée Internationale de la femme à la UNE

Un vendeur de journaux dans les rues Dakar
0

La célébration de la Journée internationale de la femme domine l’édition des quotidiens du mardi 08 mars 2022.

EnQuête s’est intéressé au quotidien des actrices de ‘’l’économie nocturne’’, les vendeuses de couscous, de bouillie de mil, etc. ‘’Ces dames ont choisi de vivre de l’économie nocturne en bravant l’insécurité, les rigueurs du climat…’’ écrit le journal.

WalfQuotidien s’est entretenu avec l’universitaire Amsatou Sow Sidibé, l’une des rares femmes à la tête d’un parti politique au Sénégal. ‘’Les femmes jouent les seconds rôles’’ en politique, fait remarquer Mme Sidibé, se désolant de leur marginalisation.

‘’Au Sénégal, la cause féminine a évolué dans un certain sens. De l’eau a coulé sous les ponts entre hier et aujourd’hui, même si, pour certains, ce progrès est (…) théorique’’ pour la plupart des femmes, résume L’Observateur.

Beaucoup de journaux tentent de mesurer l’impact, dans la représentativité des femmes, de la loi instituant la parité des genres pour les fonctions électives. Bés Bi Le Jour constate la ‘’violation’’ de cette loi en vigueur depuis 2010.

‘’Même si tout le monde se félicite de cette avancée, beaucoup estiment que [son application] pose problème (…) La loi sur la parité est à parfaire’’, lit-on dans Les Echos.

Adji Mergane Kanouté, vice-présidente de Benno Bokk Yaakaar, le groupe majoritaire à l’Assemblée nationale, se satisfait des acquis obtenus grâce à cette loi. ‘’Nous avons assisté à une véritable révolution au sein de l’Assemblée nationale, avec le vote de la loi sur la parité. Il y a une évolution, mais (…) il est difficile d’arriver à la parité 50/50’’, explique-t-elle au journal Le Quotidien.

Aujourd’hui, l’Assemblée nationale compte 70 femmes sur un effectif de 165 députés, selon le même journal.

Le Soleil s’est intéressé aux succès féminins en publiant les portraits de femmes arrivées à un franc succès dans des métiers souvent dominés par les hommes. ‘’Des figures féminines portées par leurs ambitions légitimes et leur quête louable de nouveaux espaces’’, note-t-il.

‘’Une journée pour célébrer la femme. Et après ? Au Sénégal, le folklore a tendance à prendre le dessus sur la réflexion. Et ce sera certainement le cas, ce matin’’, commente Le Témoin Quotidien. Il publie les réflexions de trois écrivaines sénégalaises, Fama Diagne Sène, Rahmatou Seck Samb, lauréates du Grand Prix du chef de l’Etat pour les lettres, et Khady Hane.

L’As fait remarquer que ‘’les femmes prennent de plus en plus la parole pour casser certains codes sociaux’’.

Dans le même journal, la sociologue Selly Ba compare le féminisme africain à celui du monde occidental.

La Ligue sénégalaise des droits de l’homme (LSDH) tire la sonnette d’alarme sur les conditions de vie et de travail des femmes. ‘’Bon nombre de femmes continuent de subir les pratiques déshumanisantes dans des environnements où elles ne jouissent pas pleinement de leurs droits de s’opposer à ce qu’elles subissent’’, écrit Vox Populi, citant la LSDH.

Sud Quotidien évoque les difficultés auxquelles les femmes sont confrontées : la pauvreté, l’inaccessibilité à la propriété des terres, la discrimination et l’exploitation sur le marché du travail, etc. ‘’La résistance reste on ne peut plus d’actualité’’ pour les femmes, souligne-t-il.

Concernant les autres sujets, Libération annonce que le parquet s’oppose à la mainlevée du contrôle judiciaire dont le député Ousmane Sonko, maire de Ziguinchor (sud), est l’objet depuis les accusations de viol de la jeune dame Adji Sarr contre lui.

‘’Le dernier mot revient au doyen des juges, qui doit statuer’’, ajoute Libération.

L’info évoque l’instabilité des structures chargées des ordures au Sénégal, que le gouvernement veut réunir en une seule entité. ‘’La gestion des ordures demeure un casse-tête pour l’Etat et les collectivités territoriales’’, souligne le journal.

Selon Tribune, certains commerçants ne vendent pas les denrées alimentaires aux priés nouvellement fixés par le président de la République.

Source APS

laissez un commentaire