Le chauffeur tue sa compagne et la fait passer pour une inconnue

Le chauffeur a présenté le corps de sa compagne comme une inconnue ramassée dans la rue

Le jeudi 12 novembre 2020, la police criminelle a interpellé un chauffeur de taxi victime du meurtre de sa compagne.

Dans la nuit du jeudi 12 novembre à Abidjan, la police criminelle est intervenue au Chu de Treichville pour la dépouille mortelle d’une jeune femme, convoyée par un chauffeur de taxi à Yopougon. Mais alors que l’individu leur expliquait sa bonne foi, il a été écroué pour meurtre.

Sa mascarade n’aura tenu que quelques heures. Dans la nuit du jeudi 12 novembre à 04heures, un conducteur de taxi communal de Yopougon, a été mis en examen pour le meutre de sa copine, dont il avait présentée comme une simple inconnue en détresse au chu de Treichville.

Selon nos informations dans cette nouvelle affaire, S.K. le mis en cause, a tout fait pour éviter que les soupçons des enquêteurs se portent sur lui. De fait, mercredi soir dans des circonstances encore troubles, il a en effet maquillé les violences infligées à sa compagne, en la présentant tardivement au service des urgences du chu de Treichville, comme une victime d’agression alors recueillie sur son chemin aux environs de 02 heures, précisément à Yopougon carrefour zone.

Comme constaté à son arrivée sans vie à 03heures du matin, la jeune femme d’une trentaine d’années littéralement vidée de son sang, portait effectivement une large ouverture à la cuisse gauche causée par un couteau.

Le chauffeur livrant alors un témoignage plausible au personnel soignant. Il a fallu sur place, une présence policière pour dévoiler un maquillage des faits, au sortie d’un mini interrogatoire.
« Il nous a livrés qu’il a rencontré une dame nue ensanglantée en bordure de voie, alors qu’il revenait de Jacqueville après avoir déposé son patron, propriétaire du taxi.

Mais après quelques coups de fil pour corroborer ses dits, on s’est rendu compte qu’il mentait… » ont relevé en première partie les enquêteurs, avant de démasquer le meurtrier au petit matin.  » Jeudi matin, quand on a présenté une photo de la victime au gérant du taxi, sur place il a révélé que c’est la compagne du chauffeur…  » a t-on ainsi obtenu en indice supplémentaire. De cette révélation donc, le mis en cause est resté confondu devant les faits.

 Jeudi dans la matinée, selon les sources sécuritaires, le cabinet du procureur a été informé des faits. L’intéressé devrait être poursuivi pour des faits de violence, et d’homicide volontaire.