L’aventure ambigüe de Mimi Touré…Elle s’apprête à dénigrer Macky

Aminata Touré dite Mimi Touré pourra-t-elle intégrer une opposition qu'elle a farouchement combattue ?

Après avoir été à tous les étages de décision avec Macky, après avoir soutenu le programme du président, après avoir approuvé toutes les politiques du président, Mimi touré s’apprête à les dénigrer pour se faire une place dans l’opposition. Qui convaincra-t-elle ? A quelle Mimi se vouer ?

Nouvelle posture : L’aventure ambigüe de Mimi Touré

Limogée de son poste de Présidente du Conseil économique, social et environnemental (CESE), Mme Aminata Touré s’éloigne de la mouvance présidentielle. Elle cherche à se forger son propre destin politique. Malgré qu’elle a été à de hautes fonctions de l’Etat, avec l’avènement du Président de la République Macky Sall, Mimi Touré ne peut pardonner à ce dernier, son limogeage de son poste de Présidente du CESE. Ce qu’elle assimile à une humiliation, après avoir connu pareille déconvenue alors qu’elle avait été Premier ministre.

Il semble que cette fois, son limogeage à la tête du CESE et surtout son remplacement par l’opposant Idrissa Seck, l’homme qu’elle a toujours combattu, soit la goutte d’eau qui a fait déborder le vase. Seulement, quelle sera son attitude dans sa nouvelle posture d’opposante au Président de la République Macky Sall. Mimi Touré a toujours défendu le Chef de l’Etat Macky Sall, face aux attaques de l’opposition. Elle a toujours été aux premières loges pour faire face aux piques jetées à l’endroit du Chef de l’Etat. Inconditionnelle de ce dernier, elle avait toujours soutenu ses programmes, et approuvé toutes ses politiques.

Seulement, Mimi Touré s’apprête à dénigrer tous les programmes, toutes les politiques du Chef de l’Etat Macky Sall qu’elle soutenait pour pouvoir mieux se faire une place dans l’opposition. Un exercice difficile. Car, qui parviendra-t-elle à convaincre dans sa nouvelle posture ? Dans l’opposition, Mimi Touré retrouve Karim Wade ainsi que Khalifa Sall. Deux hommes qu’elle n’a jamais épargnés. Mimi Touré a combattu farouchement dans le cadre de la traque des biens mal acquis, et parfois sans preuve à certains endroits.

Les Sénégalais pourront-ils croire à sa bonne foi surtout lorsqu’elle se mettra à dénoncer l’existence de certaines institutions qu’elle qualifiera de budgétivores, comme tous les autres opposants aux régimes. Alors qu’elle a été à la tête du CESE. A quelle Mimi faudra-t-il alors se vouer. Mimi, c’est Mimi, et sera toujours Mimi. Elle s’est lancée dans une aventure bien plus qu’ambigüe.

La rédaction de Xibaaru