Ultimate magazine theme for WordPress.

Le chirurgien sectionne le pénis du bébé en voulant le circoncire

0

Au Brésil, un chirurgien a commis une faute grave en amputant le pénis d’un enfant lors d’une opération de circoncision. Il a tenté de cacher son erreur auprès de la famille, avant d’être retrouvé mort quelques jours plus tard.

Une opération qui a très mal tourné. Le mois dernier, sur conseil des médecins, Alberthy Camargos, un père de famille brésilien, emmène son enfant de 3 ans à l’hôpital de Malacacheta (sud-est du Brésil) pour qu’il subisse une circoncision, une opération banale.

L’intervention chirurgicale doit durer 30 minutes mais prend finalement 4 heures. En remontant du bloc opératoire, le chirurgien Pedro Abrantes assure à Alberthy que malgré les quatre heures d’opération, celle-ci s’est bien déroulée et que son fils est en bonne santé.

“Je savais que son corps avait été mutilé”

Lorsque le père enlève le bandage de son fils pour vérifier la plaie, il s’aperçoit que le pénis de son fils a été remplacé par un morceau de gaze enroulé pour masquer son erreur. “Je suis devenu fou et je suis tombé à terre. Je suis entré en état de choc. J’essayais de bouger, mais j’étais paralysé et j’ai eu besoin de l’aide des infirmières”, a-t-il déclaré au Daily Mail. “J’ai su, en regardant et en entendant les cris de douleur de mon fils et en voyant l’état de désorientation dans lequel il se trouvait, que la chirurgie avait mal tourné et que le corps de mon fils avait été mutilé”.

Concernant les mensonges du chirurgien, Alberthy Camargos a affirmé : “Sa réponse m’a dégoûté. Ils m’ont traité comme un fou et j’ai perdu toute confiance en l’équipe médicale”.

Dès le lendemain, le papa décide de signer une décharge pour emmener son fils dans une clinique privée où il subit d’autres examens détaillés avec un pédiatre et un urologue. Ces derniers confirment que l’organe génital de l’enfant a bien été sectionné. Le petit garçon a alors subit une opération de chirurgie plastique pour protéger une partie de son urètre restant après l’opération, ce qui signifie qu’il n’aura pas besoin de cathéter.

Le chirurgien retrouvé mort

Peu de temps après l’opération ratée, le docteur Pedro Abrantes est retrouvé mort d’un arrêt cardiaque, et les causes de son décès ne seraient pas suspicieuses. Selon un responsable de la santé, le chirurgien décédé avait 30 ans de carrière médicale derrière lui et n’a jamais eu de problèmes dus à son comportement professionnel.

Le Docteur Carlos Marx, un porte-parole de l’Hôpital, a assuré qu’une enquête interne était en cours, notamment concernant l’équipe médicale qui assistait Pedro Abrantes. Suite au décès du chirurgien, le père de famille a confié : « La mort inattendue du médecin nous prive de la personne qui aurait pu nous donner des réponses en face-à-face et qui aurait pu être tenue pour responsable »

laissez un commentaire