Incroyable ! elle encourage son petit ami à se suicider…Et il se tue

Un jeune homme de 22 ans s’est suicidé aux Etats-Unis. Sa petite amie est accusée de l’avoir encouragé à passer à l’acte.

Alexander Urtula a-t-il commis son geste de désespoir, encouragé par celle qu’il aimait ? Cet étudiant américain de 22 ans a sauté du haut d’un parking, deux heures avant sa cérémonie de remise de diplômes de l’Université de Boston, indique le site Internet du magazine «People». Le 18 octobre dernier, cinq mois après le drame, sa petite amie, Inyoung You, 21 ans, a été inculpée pour son implication dans la mort du jeune homme. Les enquêteurs ont découvert des messages dans le téléphone de ce dernier, envoyés par la suspecte et qui prouveraient son rôle dans cette tragique affaire.

D’après le rapport des policiers, Inyoung You a « abusé physiquement, verbalement et psychologiquement » d’Alexander Urtula au cours de leurs 18 mois de relation. Fait accablant pour l’étudiante, deux mois avant la mort de son petit ami, les deux ont échangé au moins 75 000 messages. Parmi ceux-ci, elle lui aurait notamment dit «de se tuer », « d’aller mourir », affirmant « que sa famille et elle-même, ainsi que le monde, seraient mieux sans lui ». Pire encore, le jour du suicide du garçon, elle aurait fait en sorte de pouvoir géolocaliser son téléphone afin de le suivre, parvenant ainsi à le rejoindre sur le parking où il s’est donné la mort. « Vous aviez un contrôle total et complet » sur lui, ont écrit les autorités dans ce rapport qui ajoute : « Nous avons aussi appris qu’elle était au courant de ses tendances dépressives et de ses pensées suicidaires dues aux abus qu’il subissait, et malgré ça, elle a continué à l’encourager à se donner la mort ». Après la mort d’Alexander Urtula, Inyoung You est retournée vivre en Corée du Sud. Les autorités ont annoncé que si elle refusait de revenir aux Etats-Unis, « elles utiliseraient tous les moyens possibles pour la retrouver ».

Le souvenir de Michelle Carter

Cette affaire rappelle celle de Michelle Carter, déclarée coupable d’homicide involontaire et condamnée à 15 mois de prison pour son rôle dans la mort de son petit ami de 18 ans en 2014. Par des SMS menaçants et une intense pression psychologique, Michelle Carter avait convaincu Conrad Roy de se donner la mort. L’adolescent de 18 ans, avait été retrouvé mort dans sa camionnette le 12 juillet 2014, garé dans le parking d’un supermarché près d’une pompe à eau qu’il a utilisée pour remplir son véhicule de monoxyde de carbone.