Ultimate magazine theme for WordPress.

Revue de presse…Le code électoral à la UNE des quotidiens

Un vendeur de journaux dans les rues Dakar
0

Le projet de loi portant Code électoral adopté en Conseil des ministres et le renforcement du dispositif préventif de sensibilisation et de lutte contre la pandémie de Covid-19 sont entre autres sujets abordés par les quotidiens du mardi 06 juillet 2021.

’’Le projet de loi portant modification du Code électoral adopté en Conseil des ministres’’, affiche à sa Une Le Soleil, soulignant que les acteurs ont salué ‘’la célérité’’ du gouvernement.

Le Conseil des ministres a examiné et adopté, lundi, le projet de loi portant Code électoral. Le chef de l’Etat Macky Sall s’est félicité de l’actualisation consensuelle du Code électoral, ‘’un point à mettre au crédit des parties prenantes au dialogue politique entamé depuis 2019’’, selon le communiqué du Conseil.

« Il a, par ailleurs, félicité l’ensemble des parties prenantes, acteurs politiques, administration, société civile et bonnes volontés, qui ont assuré avec leur engagement, l’ouverture et la disponibilité de l’Etat, la crédibilité de notre processus démocratique et électoral ».

Macky Sall est ‘’dans l’urgence’’, selon L’Observateur.

Selon Sud Quotidien, ‘’Macky Sall esquive le coup KO’’ de la CEDEAO. ‘’Le président Macky Sall semble bien décider pour ce qui est des modifications à apporter au code électoral à noyer dans l’œuf le +coup KO+ que pourrait lui asséner la CEDEAO et surtout son fameux protocole additionnel qui interdit tout changement de la loi électorale à moins de 6 mois d’un scrutin majeur, en l’absence d’un consensus’’, explique Sud.

Dans Vox Populi, Me Ousmane Sèye, responsable de la mouvance présidentielle confie qu’il y a ‘’60 à 70 modifications du Code électoral’’. ‘’Nous avons décidé de faire légiférer l’Etat avant le 23 juillet sur les points faisant l’objet d’un consensus qui impactent directement sur les élections locales du 23 janvier 2022’’, soutient Me Sèye.

Dans ce projet de code électoral, ‘’le parrainage a été supprimé pour les élections locales, mais les Indépendants seront soumis à une légitimité sur un pourcentage vraiment minimum de 2% des inscrits’’, a-t-il relevé.

Concernant la question des Indépendants, Enquête déplore ‘’l’hypocrisie des politiques’’. ‘’Incapables de s’entendre sur certains points sensibles quand il s’agit de défendre leurs intérêts, les politiques savent taire leurs querelles quand il s’agit de mettre les bâtons dans les roues des entités indépendantes voulant contester leur suprématie dans les joutes électorales’’, écrit le journal

A propos des modifications apportées au Code, Walfadjri note que ‘’Macky Sall coupe la poire en plusieurs tranches’’.

’’Le Conseil des ministres a examiné et adopté, hier, le projet de loi portant code électoral. D’une part, il tranche en faveur de l’opposition en supprimant le parrainage citoyen et en acceptant le suffrage direct pour l’élection du maire. D’autre part, il introduit une caution. Sauf que le montant n’a pas encore été déterminé’’, explique la publication.

L’As met en exergue ‘’les points phares’’ du nouveau code électoral. ‘’Entre autres nouveautés, selon la publication, (….), les maires et les présidents de Conseils départementaux seront désormais élus au suffrage universel direct (…)’’.

Dans Source A, Moundiaye Cissé estime que ‘’c’est un bon projet de loi, parce que les modifications portent sur les consensus qui ont été obtenus dans le cadre du dialogue politique. Il faut s’en féliciter’’.

Selon lui, ‘’il y a un désaccord sur le bulletin unique tout comme sur la question de la caution (…). Le chef de l’Etat va trancher’’’.

Le Quotidien signale que face à la résurgence des cas de contaminations au nouveau coronavirus, Macky Sall ‘’appelle à limiter les rassemblements’’.

Le président de la République, Macky Sall, préconisant le renforcement du dispositif préventif de sensibilisation et de lutte contre la pandémie de Covid-19, a annoncé lundi avoir décidé de tenir les manifestations et évènements officiels « dans la sobriété et le respect strict des mesures barrières », compte tenu de la recrudescence des cas notée ces derniers jours.

Le chef de l’Etat « a demandé au gouvernement de renforcer le dispositif préventif de sensibilisation et de lutte contre la pandémie de Covid-19 avec la recrudescence des cas notée ces derniers jours », rapporte le communiqué du Conseil des ministres qu’il a présidé le même jour.

Dans cette optique, le président Sall « invite le Ministre de la Santé à accentuer le plaidoyer sur le port systématique du masque, la limitation des rassemblements, ainsi que le déploiement soutenu de la campagne vaccinale ».

A propos de cette troisième vague de cornavirus, Le Témoin s’exclame ‘’’Macky Sall au banc des accusés !’’. ‘’Du simple au centuple, les cas de Covid-19 explosent dans notre pays. En moins d’une semaine, plus de 100 personnes ont été contaminées. Des médecins, et pas seulement eux, imputent la responsabilité de cette flambée de cas aux politiques, pouvoir comme opposition, qui ont rivalisé en mobilisation de foules ces derniers temps’’, écrit le journal.

Libération rapporte que le Sénégal ‘’dépasse encore la barre des 1000 cas actifs’’ de Covid-19.

Source APS

laissez un commentaire