Ultimate magazine theme for WordPress.

Le « complot » de Macky…l’erreur qui va lui couter cher

0

Macky Sall…un « comploteur » au cœur de la République

Le président Macky Sall est en train de bafouer les fondamentaux sacro-saints de la République. Voilà un chef d’Etat qui n’agit que selon sa guise. Les décisions impopulaires qu’il prend, sont devenues un véritable danger pour la stabilité de ce pays. Et depuis longtemps, ses adversaires politiques n’ont cessé de l’accuser de comploter contre l’opposition. Les affidés de Macky, qui ne croyaient pas à cette thèse, doivent revoir leurs copies. Car le président vient de poser un acte qui confirme ce que les opposants chantonnent depuis fort longtemps. Mais aussi en agissant à sa guise, le patron de Benno Bokk Yakaar a transformé le Palais en refuge pour transhumant.

Voir un ministre transhumant au Palais était toléré par les sénégalais. Mais voir un transhumant de seconde zone poser en photo aux côtéx de Macky Sall dans le salon du Palais, c’est le summum du manque de respect envers les citoyens. Les images de Djibril Ngom, du nom de cette personne qui avait disparu avec les listes de la coalition Yewwi Askan Wi à Matam, ne font pas honneur à la République. Au contraire, elles magnifient l’effondrement de la morale politique et la propagande du complot.

En effet, beaucoup de listes de la coalition Yewwi Askan Wi (YAW), pour les élections locales du 23 janvier 2022, ont été rejetées. Heureusement pour YAW, les Cours d’Appel ont rétabli beaucoup de leurs listes. Depuis lors, Ousmane Sonko et Cie ne cessent de crier au complot venant du pouvoir. Ils accusent le président Sall de comploter contre ses adversaires politiques. Accusation que la mouvance présidentielle a toujours démentie. Mais, cette image de Macky et Djibril Ngom prouve tout le contraire.

Macky n’est pas exempt de tout reproche dans le comportement de cet ancien membre de Yewwi à Matam. En le recevant au Palais, le chef de l’Etat donne l’image d’un patron qui récompense un « bandit » après un forfait accompli. Mais aussi, il lance un clin d’œil aux autres personnes qui tenteraient de rejoindre la marée beige-marron. Et si des personnes quittent Yewwi, ces listes risquent de ne plus être valides. Et Benno gardera alors l’avantage pour ces locales. Alors si un tel comportement n’est pas un complot contre l’opposition, il n’est pas loin de l’être.

Une erreur de Com’ qui va couter chère à Macky

Malheureusement cet acte posé par Macky est un couteau à double tranchant. Et le revers de la médaille est que le Président vient de signer son arrêt de mort. Désormais, plus personnes ne doutera des coups bas qu’il envoie, en douce, à l’opposition. Ces adversaires ont déjà sonné la riposte. Dans un post sur sa page Facebook, Amadou Ba de Pastef annonce que « Yewwi Askan wi va immédiatement porter plainte contre Djibril Ngom qui aurait reçu un Ordre de Service pour intégrer un ministère. »

Cette erreur de communication va couter chère à Macky Sall. Désormais tout ce qui se passera dans l’arène politique sera en faveur de l’opposition. Elle sera victime aux yeux des sénégalais. Et le président va passer pour le méchant.

Au-delà de l’opposition, ça râle déjà au sein la mouvance présidentielle. Beaucoup d’Apéristes accusent Farba Ngom d’avoir fait fuiter les images de la rencontre. Le « griot » du président s’est attiré la colère de ses camarades de parti. Mais aussi celle de la cellule de communication qui passe, désormais, pour un tocard. Ousmane Sonko n’a pas tort de traiter Macky Sall de « bête » politique. Le locataire du Palais est tombé dans son propre piège.

Désormais, Macky Sall vient de donner au Sénégal des raisons de douter sur son audience présumée avec Adji Sarr. Recevoir Djibril Ngom relève d’une bêtise politique. Macky, en tant que chef de parti, peut satisfaire ses caprices politiques. Mais le faire à l’intérieur du Palais c’est déshonorant pour la République.

Aliou Niakaar Ngom pour Xibaaru

laissez un commentaire