Ultimate magazine theme for WordPress.

Le Forum du Justiciable invite les citoyens à éviter de fragiliser l’institution judiciaire

Babacar Ba du Forum du justiciable
0

La justice comme disait le Procureur Général ARPAILLANCE « ne règne pas  seulement par des décisions ; elle doit dominer surtout par la confiance qu’elle  inspire ». 

Les évènements qui ont secoué ces derniers jours le pays, marqués par des pertes  en vies humaines, arrestations, affrontements, et destruction de biens publics et  privés semblent révéler dans une certaine mesure le manque de confiance des  citoyens envers l’institution judiciaire. Et ce manque de confiance se manifeste  par des contestations, renforce les disparités en même temps qu’il mine les valeurs  démocratiques et les principes de l’Etat de droit. 

A l’image de la balance, inscrite au fronton de l’institution judiciaire, symbole  d’égalité de tous les citoyens devant la loi, il ne faut en aucune manière, que le  justiciable ait l’impression que ceux qui le poursuivent sont plus forts que ceux  qui le défendent. Le justiciable doit être convaincu que la justice à laquelle il fait  référence est capable de lui garantir un procès équitable. 

Dans cette perspective, le Forum du Justiciable : 

Rappelle que l’administration de la justice requiert le respect de certaines règles  et principes fondamentaux considérés comme des normes universelles pour  garantir l’exercice d’une justice au-dessus de tout soupçon. 

Souligne que la justice, surtout la justice pénale, considérée comme la vitrine du  droit, joue un rôle considérable en matière de régulation sociale et de protection  de l’ordre public. 

Invite les citoyens à s’abstenir de tout acte qui pourrait fragiliser l’institution  judiciaire et d’avoir une démarche contributive pour améliorer son  fonctionnement. 

Recommande aux autorités étatiques de procéder aux réformes idoines pour  renforcer son indépendance qui confèrera au procès son caractère équitable,  synonyme de respect des droits de la défense et la protection des droits et libertés  fondamentales.  

Le bureau exécutif 

Dakar, le 23 Mars 2021.

laissez un commentaire