Le pouvoir se déchire…C’est la chasse aux « successeurs » de Macky

Guerre de positionnement à l’intérieur du pouvoir : Les hostilités démarrent

Certains proches du Chef de l’Etat, Macky Sall justifient l’interdiction de ce dernier aux responsables de son parti, l’Alliance pour la République (APR) à se prononcer sur un troisième mandat par le fait qu’il ne veut pas qu’il soit installé une campagne électorale permanente et que ses camarades ne mettent à se mettre des bâtons dans les roues, dans une guerre de positionnement.

Malgré tout, qu’ils le disent ouvertement ou non, des responsables de la mouvance présidentielle commencent à lorgner le fauteuil du Chef de l’Etat. Ils trament des complots, et certains sont même accusés de financer des activités de l’opposition. C’est Aliou Sall, le frère du Chef de l’Etat, qui avait accusé des personnalités tapies au Palais de la République de financer des manifestations de l’opposition. Aujourd’hui, c’est au tour du Haut conseiller des Collectivités territoriales, Makhtar Diop, responsable de l’APR à Touba qui lance ces mêmes accusations.

Makhtar Diop va même un peu loin en soutenant que ce sont des personnes investies à des postes de responsabilités au sein du gouvernement, qui sont nommées aux directions générales de sociétés nationales ou encore qui se trouvent à la tête d’institutions qui comploteraient contre le Président de la République Macky Sall. Selon Dakaractu, Makhtar Diop y est allé jusqu’à dire : « Ces personnes dont je parle reçoivent même, à tour de rôle, la nuit des membres du mouvement Ñoo Lank à qui ils octroient des financements et donnent des indications pour la réussite de leur maléfique entreprise ».

« Donner de noms serait prématuré. Mais, ils sauront s’identifier. Ce qui me fait le plus mal, c’est qu’ils se sont tous entourés de groupes de sentinelles prompts à les défendre s’ils sont attaqués où habiles à chanter leurs louanges. Au même moment, ils restent stoïquement muets lorsque c’est le Président Macky Sall qui est attaqué. Pire, ils sont en train de comploter contre lui », soutient le Haut conseiller des Collectivités territoriales. Il invite le Président Macky Sall à mener une enquête interne pour identifier et limoger tous ceux qui complotent contre lui.

La guerre de positionnement a bel et bien démarré à l’APR et elle fera rage. Plus on avance, plus les masques vont tomber.

La rédaction de Xibaaru