Ultimate magazine theme for WordPress.

Le retour de Karim acté par le Palais… Ça va chauffer sur Sonko

3

Le Président Macky Sall veut une recomposition de la classe politique sénégalaise. Dans son agenda politique, Macky Sall a en ligne de mire, l’équation « Sonko ». Ayant contribué à faire de ce minus politique, un monstre politique en moins de 4 ans, le Président Macky Sall cherche aujourd’hui à redistribuer les cartes politiques au Sénégal pour affaiblir le leader de Pastef et Yewwi. Et il a un joker qui se trouve être celui-là même qu’il a exilé…Karim Wade. Et pour mieux utiliser son joker, le Président de la République vient de prendre langue avec ses parlementaires pour acter l’amnistie de Karim Wade. Ce qui rend possible le retour de Karim que Macky veut utiliser pour anéantir le terrible Ousmane Sonko…

Voir Karim Wade enfin libre de toutes poursuites judiciaires, maître de ses mouvements dans le Sénégal, qui va à la rencontre des militants du Parti démocratique sénégalais (PDS) et du peuple, voilà un scénario qui ne devrait pas plaire à Ousmane Sonko. Car Karim Wade amnistié, c’est lui Ousmane Sonko, le grand perdant dans cette affaire. La place de leader de l’opposition qu’occupe Ousmane Sonko en ce moment, est tout simplement usurpée.

sonkoOusmane Sonko ne serait jamais sorti à la troisième place lors de l’élection présidentielle de 2019, si Karim Wade et Khalifa Sall y avaient pris part. Il est devenu le leader de l’opposition, après le ralliement de Idrissa Seck à la majorité présidentielle. Voilà pourquoi, sa place actuelle de leader de l’opposition est usurpée. Une usurpation qui prendrait fin, si jamais Karim Wade était de retour au Sénégal.

Le Président de la République Macky Sall est déterminé à engager le combat pour en finir une bonne fois pour toute avec Ousmane Sonko. La carte Karim Wade représente un beau coup à jouer pour lui afin d’anéantir Ousmane Sonko. Si le locataire du Palais de la République est sûr que son coup de faire amnistier Karim Wade est l’arme fatale contre Ousmane Sonko, c’est qu’il commence à y voir clair en ce moment.

sonkoKarim Wade, de retour au Sénégal, libéré de ses fers et coaché par son père Me Abdoulaye Wade, il lui sera facile d’obtenir un soutien massif des Sénégalais au détriment de Ousmane Sonko. C’est tout ce que cherche le Président de la République Macky Sall en faisant voter par l’Assemblée nationale, la loi portant amnistie de Karim Wade. Et les députés de Yewwi Askan Wi, notamment ceux appartenant au PASTEF, vont être contraints de voter cette loi, surtout qu’elle pourrait concerner également Khalifa Ababacar Sall.

Ousmane Sonko a les mains liées. Il n’osera jamais donner consigne à ses partisans de voter contre cette loi qui pourtant va être sa perte. Macky Sall sait verser dans les calculs politiques, et trouver toujours la bonne recette. Il sait qu’une amnistie de Karim Wade est le seul moyen pour lui d’en finir définitivement avec Ousmane Sonko devenu une véritable peste dans le landerneau politique national.

Karim Wade, une fois de retour au Sénégal, les cartes vont être redistribuées sur le plan politique. Il pourrait même être le candidat de la mouvance présidentielle, si le Président de la République s’ôte toute idée dans sa tête de forcer pour briguer un troisième mandat. Car, en ce moment, une alliance resterait possible entre le PDS et Benno Bokk Yaakaar. Une alliance qui va faire mal à l’opposition.

Rien qu’une telle perspective va faire trembler Ousmane Sonko. En tout cas, le pouvoir est en train de voir clair en ce moment et comprend de plus en plus, qu’en abattant la carte Karim Wade, c’est Ousmane Sonko qui va être anéanti en devenant le plus grand perdant d’une telle opération.

Papa Ndiaga Dramé pour xibaaru.sn

Afficher les commentaires (3)