Ultimate magazine theme for WordPress.

Le syndicat des travailleurs d’Expresso démentent le ministre de la Communication

0

Le comité sectoriel Expresso Sénégal affilié au Syndicat national des travailleurs des postes et télécommunications (SNTPT) a, à travers un communiqué de presse signé par le Secrétariat général, apporté un démenti au ministre de la Communication. Lors de son passage à l’Assemblée nationale, Moussa Bocar Thiam avait annoncé que le conflit social qui existait entre la Direction générale et le Syndicat des travailleurs était définitivement réglé.

« Monsieur le Ministre connaissait-il la nature, l’ampleur et l’impact du conflit pour se réjouir aussi facilement de l’accord signé entre les parties ? Au lendemain de sa nomination, les travailleurs, à travers les délégués du personnel, lui ont adressé un courrier le 26 octobre 2022 demandant la poursuite des négociations arrêtées officiellement par son Secrétaire Général le 24 octobre, le courrier est resté sans réponse », répondent les syndicalistes.

Mieux, le comité sectoriel ajoute que le 29 octobre une « lettre de demande d’audience est adressée au Ministre par les délégués du personnel, sans réponse. Beaucoup d’appels téléphoniques et de message envoyés par le Secrétaire Général du syndicat sont restés vains ». « En rendant visite à la société Expresso, Monsieur le Ministre savait-il qu’il y’avait un conflit social ? », s’interroge-t-il.

Selon le syndicat des travailleurs d’Expresso Sénégal « il a eu droit à un accueil en catimini organisé directement dans le bureau du DG en présence de deux directeurs sénégalais et des collaborateurs soudanais uniquement. Tout le reste de l’audience était constitué de sa délégation. Monsieur le Ministre a-t-il fait cette remarque ? »

« Monsieur le Ministre a-t-il demandé à voir ou à parler aux travailleurs ou leurs représentants. Monsieur le Ministre a-t-il demandé à voir ou à parler aux responsables du syndicat », questionne le syndicat des travailleurs. Qui ajoute: « Ses prédécesseurs avaient eu droit à un accueil chaleureux de tout le personnel et même des visites des différents services ».

« L’accord dont se réjoui Monsieur le Ministre est une compression d’effectif renvoyant 44 pères et mères de famille sénégalaise au chômage sous prétexte de difficultés économiques dans un «secteur de pleine croissance qui n’a aucune difficulté » disait son prédécesseur dans un communiqué du 22 Août 2022 », rappelle le syndicat des travailleurs d’Expresso Sénégal.

Toutefois, le secrétariat général fustige les agissements de Moussa Bocar Thiam à l’endroit des travailleurs d’Expresso Sénégal. « Monsieur le Ministre, pour avoir ignoré royalement les travailleurs de Expresso et leurs inquiétudes, vous n’avez pas le droit de parler à leur nom. Monsieur le Ministre, pour avoir refusé de rencontrer les responsables syndicaux et délégués du personnel, vous n’avez pas le droit de les remercier.»

laissez un commentaire