Les diamants volés de Kim Kardashian ont été retrouvés

Deux pierres dérobées à la star sont réapparues dans une bijouterie californienne. Mais la jeune femme ne sait plus si on lui a volés ces bijoux à Paris ou à Los Angeles.

Ces deux diamants, Kim Kardashian ne pensait jamais les revoir. Ils lui avaient été volés, selon elle, lors du braquage dont elle avait été victime à Paris, dans la nuit du 2 au 3 octobre 2016. Heureusement, ils étaient assurés, et la star avait été indemnisée. Mais voilà que les bijoux ont refait surface loin de l’Europe: à Los Angeles, comme l’indiquent des documents récemment versés au dossier par le Département américain de la justice et par le FBI, le Bureau fédéral d’investigation.

En août 2017, une femme d’origine asiatique, la trentaine élégante, passe la porte de la bijouterie Jewelerette & Co de Beverly Hills. Elle souhaite échanger une bague trop volumineuse pour sa main, ainsi que deux diamants, contre un anneau serti de trois pierres. Affaire conclue. Mais lorsque le propriétaire de la boutique se tourne vers le Gemological Institute of America, spécialiste de la certification, pour faire évaluer ses nouvelles acquisitions, il tombe de haut: les diamants, identifiés grâce à des numéros uniques tracés au microlaser, ont été déclarés volés à Paris en octobre 2016 par Kim Kardashian. Impossible de traquer la mystérieuse cliente au léger accent étranger: le magasin n’a pas gardé de trace de la transaction et les vidéos de la caméra de sécurité ont été effacées.