Ultimate magazine theme for WordPress.

Les Marocains appellent au boycott des produits français

1

A la suite à la décision de la France de réduire de 50% l’octroi des visas aux Marocains et à celle de la justice européenne relative à l’annulation de deux accords de libre-échange, des appels au boycott des produits français ont été lancés au Maroc.

Les Marocains tentent d’apporter la réplique à de récentes décisions qui ne vont pas dans le sens de leur alléger l’existence. La première étant la décision de la justice européenne relative à l’annulation de deux accords de libre-échange portant sur les produits agricoles et la pêche entre le royaume et l’Union Européenne. Quant à la seconde décision, elle concerne l’annonce par la France de réduire de 50% l’octroi des visas aux Marocains.

« À tous les Marocains, il faut impérativement boycotter tous les produits français. Nous n’en sortirons que par la force de notre union… Tant que ce n’est pas le visa pour Mekka, je boycotte la France ainsi que tous ses produits ». Ce sont entre autres, comme le relève la presse marocaine, les messages inscrits sur les affiches publiées sur les réseaux sociaux, appelant les citoyens marocains au boycott des produits français.

Mercredi, la France a décidé de durcir l’octroi des visas pour les Marocains, les Algériens et les Tunisiens, justifiant que ces trois pays refusent de délivrer des laissez-passer consulaires pour permettre le retour de leurs ressortissants refoulés de France dans leurs pays respectifs. L’Algérie et le Maroc allaient être plus impactés avec une baisse de l’ordre de 50% des visas octroyés aux ressortissants de ces deux pays.

Le lancement de cette campagne de boycott intervient aussi après l’annulation de deux accords de libre-échange portant sur les produits agricoles et la pêche entre le royaume du Maroc et l’Union Européenne. Toutefois, dans une déclaration commune, le chef de la diplomatie européenne, Josep Borrell, et le ministre marocain des Affaires étrangères, Nasser Bourita, comptent poursuivre la coopération entre l’Union Européenne et le royaume du Maroc.

Afficher les commentaires (1)