Ultimate magazine theme for WordPress.

Locales 2022 : Khalifa Sall va-t-il trahir Barthélemy Dias ?

0

Les prochaines élections locales, prévues le dimanche le 23 janvier 2022, commencent à montrer ses couleurs. Sept (7) mois avant les joutes électorales, opposition et pouvoir montrent déjà leurs volontés d’avoir le maximum de conseillers municipaux et départementaux. Barthélemy Dias qui lorgne la marie de Dakar pourrait ne pas avoir le soutien de son ami et ancien maire de la capitale sénégalaise, Khalifa Ababacar Sall.

Cette fois-ci c’est la bonne ! Les élections locales reportées à trois (3) reprises auront finalement lieu le 23 janvier 2022. Cette date a été fixée par le Président Macky Sall alors que pouvoir et opposition peinaient à se mettre d’accord sur une date. Et la ville de Dakar est la principale attraction pour ces élections de 2022. L’opposition et la mouvance présidentielle vont se livrer à une bataille âpre pour le contrôle de la capitale sénégalaise. Et c’est Barthélemy Dias qui a ouvert les hostilités en annonçant sa candidature.

Mais s’il se présente comme candidat à la mairie de Dakar, Barthélemy Dias pourrait ne pas avoir le soutien de Khalifa Ababacar Sall aux Locales. Dans un entretien avec le quotidien « L’Observateur », l’ancien maire de Dakar a déclaré qu’il ne soutiendrait aucun candidat de sa coalition pour les prochaines élections locales. Une information que le principal concerné, à savoir leader de « Takhawou Senegaal », a démenti dans un communiqué parvenu à la presse.

Une note vocale qui a fuité, a porté à faux ce démenti de Khalifa Sall. Dans cet audio, on y distingue clairement la voix de l’ancien maire de Dakar, déclarant : « Je ne désignerai personne. Moi, je suis pour le consensus. C’est par le consensus que nous désignerons celui qui défendra nos couleurs. Ça s’est toujours fait comme ça. Ça s’est fait ainsi en 2009, ça s’est fait ainsi en 2014. C’est à dire qu’on ne change pas la méthode de désignation ; c’est celle du consensus. On se réunit… C’est ce qu’on avait fait en 2009 et en 2014… », a-t-il dit.

Des propos qui le contredisent. Mais la question que tout le monde se demande est de savoir ce qui se cache réellement derrière cette contradiction. Le leader de « Takhawou Senegaal » serait-il sur le point de tourner le dos à celui qui s’est toujours battu pour lui ? En effet, même lorsque Khaf était en prison, dans l’affaire de la caisse d’avance de la mairie de Dakar, Barthélemy Dias l’a toujours défendu et a porté le combat de sa libération. Le minimum que Khalifa Sall puisse faire, c’est de retourner l’ascenseur à Barthélémy Dias.

A sept (7) mois des élections locales de 2022, les appétits s’aiguisent et chacun voudrait occuper la mairie de Dakar. Khalifa Sall qui a déjà occupé ce poste, se doit d’accompagner son poulain, Barthélemy Dias, qui est candidat pour ses joutes électorales. Si le leader de « Takhawou Senegaal » ne veut pas que la capitale sénégalaise ne tombe entre les mains du pouvoir, il se doit d’accompagner Barth et non lui tourner le dos.

Aliou Niakaar Ngom pour Xibaaru

Laisser un commentaire