Ultimate magazine theme for WordPress.

Locales : les milliards de Farba Ngom dans le Fouta…ça coule à flots

Le griot-milliardaire Farba NGOM
0

Les campagnes pour les élections, quelles qu’elles soient, présidentielle, législatives, municipales et territoriales, sont les traites de certains corps de métier. Comme la tabaski ou la Korité est la traite des tailleurs, les élections locales sont les traites des politiciens. Ils deviennent riches car l’argent circule à flots. Et c’est le cas de plusieurs politiciens au Fouta, avec à leur tête, un maitre d’œuvre, le griot Farba Ngom. Dans ses mains ruissellent des liasses de billets de banque.

Macky est grand mais Farba Ngom n’est pas petit. Dans un article récent, xibaaru avait révélé le rôle d’argentier que le griot attitré du président de la république jouait dans le financement de la campagne pour les élections Locales. Depuis le siège de l’Alliance Pour la République (APR), Farba Ngom était le seul politicien habilité à distribuer les milliards de la campagne aux têtes de listes de la mouvance présidentielle. Flanqué du trésorier de l’APR, Abdoulaye BADJI, Farba Ngom était l’homme le plus couru de la sphère politique car il répertoriait tous les ayants droits de la coalition Benno Bokk Yaakaar aux Locales. Il connait presque toutes les têtes de listes de la coalition.

Farba Ngom devait « gérer » toutes les têtes de liste de Benno Bokk Yaakaar dans les 553 collectivités locales en compétition pendant ces élections; et puisqu’on n’est jamais si bien servi que par soi-même, Farba Ngom ne lésine pas sur les moyens au Fouta. Si chaque tête de liste de la coalition Benno Bokk Yaakaar aux locales va avoir un pactole de 6 millions chacun, ceux des localités du Bosséa sont les mieux servis parmi les candidats de la mouvance présidentielle.

Les agglomérations du Bossea qui regroupent les communes de Orefondé, Agnam et Dabia sont redevables à Farba Ngom ; Et ce dernier le leur rend bien. Les campagnes électorales de la coalition Benno Bokk Yaakaar étouffent toutes les autres formations politiques en compétition aux locales. Comme si dans ces localités, l’opposition n’existait pas. Et pourtant les coalitions Yewwi Askan wi de Sonko et l’« union citoyenne Bunt bi » de Théodore Chérif Monteil y sont représentées aux élections Locales…malgré l’invalidation de plusieurs liste de coalitions de l’opposition.

Le député-maire, Farba Ngom, par ailleurs, griot du patron de l’APR a tellement inondé les associations féminines et les ASC (associations sportives et culturelles) de billets de banques que tout le monde ne parle que de la générosité de Farba Ngom. Aucun programme de société, aucune perspective économique. Rien entre les mains de Farba…sauf une seule chose : l’argent. Farba parle en argent et farba distribue de l’argent. Et les populations adhèrent à cette pratique de faire la politique car chacune des sorties de Farba sont accompagnées de longues processions des populations des trois communes (Orefondé, Agnam et Dabia).

Sauf retournement de situation ou d’apparition d’un milliardaire de l’opposition dans le Fouta, Farba Ngom et ses têtes de liste à Matam seront élus maire au soir du 23 janvier 2022. Le député- maire Farba Ngom avait accusé le ministre de la justice de vouloir saboter la victoire de Benno Bokk Yaakaar à Matam. Mais les jeunes des trois communes ont fait bloc autour de Farba Ngom pour le défendre dans sa volonté de faire gagner Benno Bokk Yaakaar.

« Au soir du 23 janvier 2022, la vérité triomphera et Bby va rafler tous les bureaux du département » a affirmé Farba Ngom qui répondait aux coups bas du ministre de la justice Malick Sall accusé de soutenir le candidat de l’union Citoyenne Bunt Bi contre la coalition Benn Bokk Yaakkaar. Mais selon des témoignages recueillis sur place, Farba Ngom a tellement quadrillé la zone que rien ne pourra l’empêcher de faire un score comme celui de Macky lors de la présidentielle…plus de 80%…

La rédaction de xibaaru

laissez un commentaire