Ultimate magazine theme for WordPress.

Locales : le PS ne doit pas sacrifier Aissatou Cissokho

Honorable député Aïssatou Cissokho du parti socialiste
0

Pour elle, il faut accepter l’éclatement de BBY

Dans la nuit sombre que traverse notre Parti ( Ndlr : Socialiste), il y a encore des lumières qui brillent. Des étoiles que les militants, plein d’espoir et de détermination, contemplent.

Elle est parmi ceux qui ont grandi avec des parents socialistes mais qui n’en font pas un fonds de commerce, un raccourci d’ascension politique. Elle est l’une des très rares qui a refusé d’être héritière, à choisir le chemin le plus difficile. Donc d’une légitimité incontestable. Elle est de ceux qui ont été investis député par crainte de perte de leur localité par BBY. Elle est l’une des rares qui ne vit pas de la politique et du Parti Socialiste mais bien de son travail.

Elle est celle que l’on n’invite pas sur les plateaux de télévision. Celle que l’on ne veut pas voir se faire connaître au niveau national. Elle est le profil type que le Parti Socialiste post Tanor fait tout pour noyer. Pourtant, elle était du cercle restreint qu’il préparait pour la relève, pour la préservation de l’héritage Senghorien.

Libre, honnête, engagée, déterminée, fidèle dans son engagement, fidèle à ses amitiés, fidèle à ses convictions. Tels sont certains des qualificatifs que lui dressent ceux qui la connaissent.

Elle est celle qui refuse le fayotage, que répugne le chantage. Elle n’est pas adepte des contre-vérités qui font que certains, malgré leur insignifiance politique et leur éthique légère sont mis au devant de la scène.

Elle, c’est l’honorable député Aissatou CISSOKHO. Celle qui reste fidèle aux directives de feu Ousmane Tanor DIENG. L’une des dernières que la direction actuelle du Parti devrait soutenir quoiqu’il en coûte. L’une des dernières que le PS ne devrait pas sacrifier au profit d’alliés ingrats, boulimiques et incompétents.

Comme Abdoulaye WILANE de Kaffrine, Alioune NDOYE du Plateau et tant d’autres camarades, notre Parti doit faire de vous des symboles à ne pas toucher et une condition de survie de la coalition.

Merci honorable d’avoir rendu visite aux socialistes de France comme chaque année et par respect à la mémoire du lion de Nguéniène.

La lutte continue dans l’ombre et bientôt, jailliront ses fruits qui emporteront ceux qui déshonorent les idées de nos pères fondateurs. Pour le Parti Socialiste et pour la nation sénégalaise, nous sommes plus que jamais debout.

Liko FAYE

Membre de la direction collégiale de la coordination de France et responsable communication BBY France

laissez un commentaire