Macky à Médina Baye…L’APR veut tout gâcher

Visite de condoléances du Chef de l’Etat ce samedi à Médina Baye : Des responsables de l’APR veulent passer outre les gestes barrières

Le Président de la République Macky Sall se rend ce samedi à Médina Baye pour présenter ses condoléances à la communauté niassène, suite au rappel à Dieu du khalife général Cheikh Ahmed Tidiane Ibrahima Niass. Ce déplacement du Chef de l’Etat Macky Sall se déroule dans un contexte où l’Etat déclare qu’il n’y aura plus de tolérance face au non-respect par les Sénégalais de certains gestes barrières. Seulement, les responsables politiques de l’Alliance pour la République (APR) de la commune de Tambacounda rivalisent d’ardeur et sonnent à la mobilisation pour accueillir le Président de la République Macky Sall.

Chacun de ses responsables veut démontrer aux yeux du Chef de l’Etat, sa capacité de mobilisation en vue d’en récolter des fruits. Une attitude qui frise à l’indécence. Les responsables de l’APR qui se prêtent à ce jeu folklorique montrent qu’ils en ont cure du deuil qui frappe la communauté niassène, mais tout ce qui les intéresse, ce sont des intérêts bassement matériels.

Ensuite, au moment où l’Etat du Sénégal déclare appliquer des sanctions dans toutes leurs rigueurs contre tous ceux qui iront à l’encontre des gestes barrières dans la lutte contre la covid-19, voilà que des responsables de l’APR qui se croient tout permis, veulent aller à l’encontre des décisions prises. Pire, ils veulent transformer ce déplacement du Chef de l’Etat à Médina Baye en meeting politique.

Un des membres en vue de l’APR à Kaolack, Abdoulaye Khouma ne s’en prive pas. Il multiplie les réunions avec des militants de son parti pour préparer une vaste mobilisation en vue d’accueillir le Président de la République Macky Sall à Kaolack. Abdoulaye Khouma s’en va même jusqu’à faire fi des avertissements des responsables de Médina Baye contre toute activité folklorique à l’occasion de cette visite de condoléance du Chef de l’Etat.

Abdoulaye Khouma décide de provoquer l’ensemble de la communauté niassène ainsi que l’Etat du Sénégal qui annonce le durcissement des sanctions à l’endroit de tous ceux qui passeront outre les mesures prises dans la lutte contre la propagation de la covid-19. L’Etat du Sénégal ne peut pas faire du deux poids, deux mesures. Abdoulaye Khouma veut faire de la forfaiture à Médina Baye. S’il passe outre les mesures édictées par l’Etat, il doit être sévèrement sanctionné. Faute de quoi, les Sénégalais vont suivre son exemple en maintenant les regroupements, en refusant de s’appliquer les gestes barrières, car pensant qu’ils peuvent eux-aussi agir dans l’impunité.

La rédaction de xibaaru