Macky et ses 1000 milliards ont échoué contre la Covid…

Le président Macky Sall a injection 1000 milliards dans la gestion de la première vague de la pandémie

1000 milliards contre la covid…pour revenir au point zéro. Le président de la République, Macky a utilisé 1000 milliards pour combattre la covid. La non maîtrise de cette seconde vague de la pandémie qui s’abat sur le Sénégal montre l’échec cuisant de la lutte contre cette maladie. Du riz et de l’huile pour combattre une pandémie en lieu et place des hôpitaux.

Gestion de la covid-19 : Un échec pour Macky Sall

L’Etat du Sénégal est dans la panique avec l’apparition de la deuxième vague de la covid-19. Le nombre de morts qui augmente chaque jour depuis que la deuxième vague est survenue, affole les autorités. Elles ne doivent cependant s’en prendre qu’à elles-mêmes. Lors de l’apparition de la première vague, 1000 milliards avaient été mobilisés par l’Etat dont une partie était destinée à acheter des vivres pour venir en aide aux ménages pauvres…

1000 milliards contre la covid-19 pour venir en aide à des ménages pauvres, aider des secteurs d’activités impactés par l’épidémie ! Tout ceci pour revenir au point zéro. Un échec pour le Président de la République.

1000 milliards de FCFA tirés des ressources suivantes :

  • Appui financier des partenaires : 586 milliards.
  • Contribution volontaire des Sénégalais : 15 milliards.
  • Recadrage budget 2020 : 399 milliards.

Un montant qui aurait pu servir à construire cinq (5) hôpitaux modernes, mais qui a été utilisé à nourrir des bouches, et à venir en aide à des secteurs d’activités. Encore que la distribution de l’aide pour ces 1000 milliards, a fait l’objet de vives contestations. Jusqu’ici, les Sénégalais réclament d’être éclairés sur la répartition de ces 1000 milliards. Est-ce que tout s’est déroulé dans la transparence ? Et c’est le beau-frère du Chef de l’Etat Macky Sall, le ministre Mansour Faye qui est le plus visé à travers cette polémique.

Finalement, ce sont 1000 milliards FCFA qui se sont envolés en fumée, alors qu’ils auraient pu être plus utiles, s’ils avaient été utilisés autrement. Le Pr Moussa Seydi, avec ses moyens et l’aide de bonnes volontés, administre la leçon à l’Etat avec la construction du Service des maladies infectieuses et tropicales (SMIT). Macky Sall lui a préféré mettre 1000 milliards dans la bouffe. Et c’est l’épidémie qui revient au galop alors que l’argent est dans les poubelles des ménages.

La deuxième vague qui s’abat sur le Sénégal montre que les autorités ont échoué dans leur stratégie de combat contre la covid-19. En réalité, elles ont préféré se mettre dans le folklore, plutôt que de pencher sur une stratégie sérieuse pour faire face à l’épidémie. Jamais, les professionnels de la santé n’ont été consultés sur certaines mesures prises par l’Etat.

Pire, alors que les autorités dormaient sur leurs lauriers avec la tendance baissière de l’épidémie observée à un certain moment, on a vu le ministre de la Santé déclarer publiquement qu’une deuxième vague n’allait pas survenir au Sénégal. Pourtant pendant tout ce temps, les professionnels de la santé s’étaient mis à alerter l’Etat, sur les risques qu’encourt le Sénégal avec l’apparition de la deuxième vague.

La rédaction de Xibaaru