Ultimate magazine theme for WordPress.

Macron demande à la chine de faire pression sur la Russie

0

Le président français Emmanuel Macron a appelé mardi 15 novembre son homologue chinois Xi Jinping à « unir » leurs « forces » contre la guerre en Ukraine. Lors d’un entretien bilatéral en marge du sommet du G20, à Bali, le leader français a souligné que la « stabilité » du monde était aussi dans « l’intérêt » de la Chine, le plus important allié de la Russie et qui reste réticente à critiquer Moscou.

Il convient « d’unir nos forces pour répondre tout à la fois aux grands enjeux internationaux, vous avez évoqué celui du climat pour n’en citer qu’un et sans doute le plus prégnant, mais aussi aux crises internationales comme la guerre lancée par la Russie en Ukraine pour lesquelles le G20 constitue un format approprié », a-t-il lancé au début d’un entretien bilatéral en marge du sommet du G20 à Bali.

La Chine n’a pas condamné l’offensive russe en Ukraine lancée le 24 février et reste très réticente, tout comme nombre de pays du Sud, dont l’Indonésie, à critiquer Moscou, y compris au sommet du G20.

Un responsable américain a toutefois avancé mardi que le G20 pourrait publier un communiqué dans lequel « la plupart » des membres du groupe condamnent fermement l’offensive russe en Ukraine.

Le sommet du G20 doit « réduire les tensions, les écarts qu’il y a dans l’environnement international et nous permettre de bâtir ce qui je crois est de l’intérêt et de la Chine et de La France, c’est-à-dire une véritable stabilité, des éléments de coopération tangibles qui nous permettent de faire revenir la paix partout où le conflit s’est installé », a relevé Emmanuel Macron lors de l’entretien face à Xi Jinping.

Selon lui, le groupe doit aussi contribuer à « assurer la prospérité économique, en particulier pour nos classes moyennes, et le faire tout en réduisant les émissions (de CO2) et donc en gagnant la bataille pour le climat et la biodiversité », a-t-il dit.

Emmanuel Macron a insisté également sur sa « volonté de donner une nouvelle impulsion à la reprise des coopérations » avec la Chine, notamment sur le front du réchauffement climatique.

Xi Jinping a appelé de son côté la France et l’Europe à œuvrer, aux côtés de la Chine, pour renforcer la « stabilité » dans le monde, sans citer toutefois la guerre en Ukraine

Le dirigeant s’est aussi dit prêt à « renforcer la coopération » de la Chine avec la France afin de « faire face ensemble aux enjeux globaux de sécurité énergétique, changement climatique (..) et de développement durable ». L’entretien entre les deux dirigeants, qui s’est tenu dans l’hôtel de la délégation chinoise, a duré un peu plus de 40 minutes, selon l’Élysée.

En marge du même sommet, le président chinois a également rencontré son homologue américain Joe Biden, lors d’un entretien de trois heures. Les dirigeants se sont serré la main et parlé longuement, en tentant de trouver des terrains de convergence sans éviter les sujets qui fâchent lors de leur première rencontre depuis que le président Biden est entré à la Maison Blanche.

Avec AFP

laissez un commentaire