Mercato des Africains : cinq transferts à retenir

Si certains pays prolongeront le plaisir de quelques jours ou de quelques semaines, le plus gros des opérations s’est achevé le 2 septembre, à 23h59. Passé cette date, il sera toujours possible pour les clubs d’engager un joueur au chômage, ce qui est actuellement le cas, par exemple, pour l’international ivoirien Wilfried Bony.

Certains transferts ont été réalisés dans la dernière ligne droite, d’autres depuis quelques semaines déjà. Retour sur quelques opérations marquantes de l’été.

Son départ de Lille était acté depuis des mois, bien avant la CAN en Egypte, où l’attaquant ivoirien n’a pas vraiment fait d’étincelles. Auteur de 22 buts et onze passes décisives la saison dernière, Nicolas Pépé avait grandement aidé Lille à atteindre la deuxième place de la Ligue 1 française, directement qualificative pour la Ligue des Champions.

Une compétition que Nicolas Pépé (24 ans) ne disputera pas. Il se consolera avec la Ligue Europa, à laquelle participera Arsenal, son nouveau club. Les Gunners ont en effet déboursé 80 millions d’euros pour s’offrir les services de l’attaquant, lequel avait refusé quelques mois plus tôt une proposition faramineuse venue de Chine. Pépé, approché par Naples, aurait pu goûter aux folles soirées de la Ligue des Champions. Mais il a préféré rejoindre le Gabonais Aubameyang à Londres. Il n’a pour l’instant pas marqué en Premier League, mais a déjà délivré une passe décisive.

Idrissa Gueye, enfin au Paris-SG

Si Everton n’avait pas mis son veto il y a huit mois, Idrissa Gueye y serait depuis le dernier mercato hivernal. Mais à l’époque, les Toffees ne voulaient pas entendre parler d’un départ de leur milieu de terrain sénégalais (29 ans, 69 sélections), un des piliers du club de Liverpool. Cet été, les positions des dirigeants anglais, réputés durs en affaires, se sont assouplies, alors que l’ancien joueur de Lille et de West Ham, formé à Diambars, disputait la Coupe d’Afrique des Nations en Égypte avec sa sélection.

Le 30 juillet dernier, Gueye signait officiellement un contrat de quatre ans avec le PSG, lequel a tout de même payé 32 millions d’euros pour le faire revenir en France. Car le Dakarois a effectué ses débuts européens à Lille, avec qui il était devenu champion de France en 2011.

Élu meilleur joueur de la CAN égyptienne, Ismaël Bennacer a rapidement monnayé ses prestations avec l’Algérie, dans la lignée de ses performances avec Empoli en 2018-2019. Le Fennec va donc changer de dimension, mais pas de pays. Le Milan AC, bien que privé de Coupe d’Europe cette saison, a mis le paquet pour faire venir en Lombardie l’ancien joueur d’Arles-Avignon passé par Arsenal et Tours, en se délestant de la somme de 16 millions d’euros.

jeuneafrique